Pris d’assaut par des pro Trump, des bâtiments du Congrès évacués

Pris d'assaut par des pro Trump, des bâtiments du Congrès évacués
©JIM LO SCALZO/EPA/MAXPPP - epa08923413 Supporters of US President Donald J. Trump in the Capitol Rotunda after breaching Capitol security in Washington, DC, USA, 06 January 2021. Protesters entered the US Capitol where the Electoral College vote certification for President-elect Joe Biden took place. EPA-EFE/JIM LO SCALZO
  • Des incidents survenus au moment où le Congrès américain s’apprêtait à reconnaître la victoire de Biden
    Wejden Jlassi –
    07.01.2021

Washington, AA

Le Congrès américain a dû suspendre une session destinée à certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle. En cause, l’irruption des manifestants pro-Trump dans le Capitole.

Selon des médias locaux, la police a ordonné au personnel du Congrès d’évacuer plusieurs bâtiments du Capitole, peu après la fin d’un discours du président sortant Donald Trump.

Ces violents incidents interviennent au moment où le Congrès américain s’apprêtait à reconnaître la victoire de Biden.

L’Associated Press a rapporté que des partisans de Donald Trump ont pris d’assaut le Capitole et se sont battus avec des policiers à l’intérieur du bâtiment, à Washington.

Des détonations ont également été entendues à l’intérieur. La même source a indiqué que les policiers ont utilisé du gaz poivre pour disperser les manifestants et évacuer les lieux.

Il est à noter que le président américain sortant avait choisi de défier le Congrès en lançant un appel à ses partisans pour manifester à Washington. Toutefois, le rassemblement des pro-Trump qui protestaient contre la certification par les élus du Congrès de la victoire de l’élu démocrate, a dégénéré.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes et du gaz poivre pour évacuer les manifestants qui ont envahi la scène installée pour la prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier.

Il est à rappeler que le président américain sortant, Donald Trump, ne cesse de réitérer son refus d’accepter les résultats définitifs de l’élection présidentielle, prétendant qu’il s’agit d’une élection volée.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi