Profil : Leila Bouamatou référence mauritanienne, arabe et africaine.

Leila Bouamatou
Leila Bouamatou

Première et unique femme  mauritanienne à diriger une banque et pas des moindres –la GBM-,  Dr. Leila Bouamatou a donné à la femme mauritanienne un nouveau Label. Brillantes études en Suisse, en Tunisie, aux Etats Unis d’Amérique, en Grande Bretagne,  et en Espagne, Leïla Bouamatou fonce sans de succès en  succès.

Cursus entier en anglais,   formée au sein du cabinet international d’audit Deloitte en Tunisie, renforcement des capacités professionnelles à la BMCE à Londres et bardée de diplômes obtenus  dans des prestigieuses écoles de commerce en Suisse, en Espagne et titulaire d’un doctorat aux États-Unis, cette jeune femme, mère de deux enfants est la véritable révélation africaine de ces cinq dernières années.

Classée parmi les 10 personnalités africaines de moins de 40 ans les plus talentueuses dans son domaine par le magazine Forbes, Leïla Bouamatou est un modèle « auto fabriqué » à partir de composants « Bouamatou », célèbre banquier mauritanien qui a fait ses preuves à travers le monde des finances bancaires depuis plus de quarante ans. Cette fille qui  a hérité de son père le goût pour la banque, a emprunté son propre chemin qui lui a permis de créer un  raccourci pour accéder au succès.  Experte en gestion financière, Leila Bouamatou impressionne depuis trois ans toute la classe africaine du Business  par ses visions progressistes et ses succès  qui lancent un véritable défi  aux  perceptions, aux coutumes et aux  normes qui confèrent à la femme un rôle subalterne.

Femme mauritanienne qui tient beaucoup à ses valeurs morales et religieuses mais  femme  africaine qui tient beaucoup au progrès,  Leila Bouamatou est convaincue que les femmes ne doivent  pas accepter que les traditions ancestrales soient exploitées pour incarner la domination de l’homme. Qu’au contraire, ces traditions doivent être utilisées comme une force libératrice, un catalyseur, afin de promouvoir le leadership des femmes africaines. C’est ce cheval de bataille qui fait la singularité du combat de cette femme d’exception.

Etoile montante des finances bancaires,  elle a réalisé un exploit en sauvant la prestigieuse banque de son père des très fortes pressions faites sur cette institution suite au  différent qui a opposé son père à l’ancien président Ould Abdel Aziz. Elle a montré aux yeux de tous et sur tout aux yeux de ses partenaires à travers le monde ses capacités de bonne gestion et de gouvernance mais surtout ses aptitudes à mettre en place un système de  digitalisation taillé sur ses ambitions qui a ouvert aux petites et moyennes entreprises l’accès aux crédits. Une première en Mauritanie.

Leila Bouamatou cette jeune femme a le regard tourné vers l’avenir. C’est cette vision du futur qui lui ouvre  toutes  les portes de la confiance dans les affaires à travers le monde.

Nos  confrères de la plateforme africaine de l’Afrique en Partage de Radio Kobeni « Diaspora » l’avait élue le 8 mars dernier   « femme mauritanienne de l’année 2020 » pour  le cumul des distinctions qui ont hissé son nom au plus haut du mat qui porte le flambeau des femmes leaders du continent africain.

Leila Bouamatou est une fierté pour l’Afrique, le Monde Arabe et musulman et pour toute la nouvelle génération des femmes qui s’imposent sur la scène internationale. Preuve de ce constat, le président du conseil d’administration des entités Kinross en Mauritanie, M. Andreas Mittler, a annoncé il y’a deux jours sa nomination  en qualité  d’Administratrice  Indépendante au Conseil d’Administration des filiales de Kinross en Mauritanie, Tasiast Mauritanie Limited SA («TMLSA»), Société d’Extraction du Nord de l’Inchiri SA («SENISA») et Société d’Extraction de Tamaya SA («SETSA») et cela pour son  profil professionnel d’exception.

Mohamed Chighali