Quels pays ont le plus contribué au système de solidarité Covax, pour doter en vaccins les pays pauvres ?

COVAX
COVAX

Quels pays ont le plus contribué au système de solidarité Covax, pour doter en vaccins les pays pauvres ?
La pandémie de Covid-19 en France
CheckNews
Les pays peuvent soit financer le dispositif, soit faire des dons de doses. A ce jour, la France est le seul pays à avoir concrètement fait un don via Covax.

Une livraison de vaccins AstraZeneca destinés via le mécanisme Covax à la Macédoine du Nord, à l’aéroport de Skopje le 28 mars. (Robert Atanasovski/AFP)


par Jacques Pezet
publié le 8 mai 2021 à 15h59
Question posée le 6 mai 2021
Afin de garantir un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), l’Alliance du Vaccin (Gavi) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont mis en place l’initiative Covax. Son fonctionnement est simple : des pays riches et des fondations donnent de l’argent pour développer et acheter des vaccins pour que 121 pays puissent protéger leur population. A ce jour, 54 millions de doses ont été livrées.

Les donateurs les plus importants de l’initiative sont les gouvernements des Etats-Unis (l’équivalent de 2,1 milliards d’euros), l’Allemagne (820 millions), le Royaume-Uni (623 millions), la Commission européenne (400 millions), la Suède (202 millions), le Japon (170 millions), le Canada (167 millions), la fondation Bill-et-Melinda-Gates (132 millions) et l’Arabie Saoudite (129 millions). La France a versé 100 millions d’euros.

«Premier don de doses par un pays à revenu élevé»
Un autre moyen d’aider les pays les plus pauvres est de partager les doses déjà achetées. C’est ce qu’a fait la France, le 23 avril 2021, en allouant 105 600 doses du vaccin AstraZeneca à la Mauritanie. Une participation saluée par l’Alliance du vaccin qui reconnaît ainsi le «premier don à Covax de doses achetées par un pays à revenu élevé».

Contacté par CheckNews, le service de presse de l’Alliance du vaccin indique que «pour l’instant, la France est le seul pays à avoir fait don de doses à Covax. […] Le premier envoi de 31 000 doses a atteint Nouakchott le 26 avril».

L’Alliance du vaccin rapporte également les promesses de dons de l’Espagne qui s’est engagée à verser 7,5 millions de doses aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes dès qu’elle aura vacciné 50 % de sa population. La Suède a également promis un million de doses AstraZeneca. D’autres pays comme le Royaume-Uni, le Canada, la Norvège ont fait part de leur intention de partager leur surplus de doses avec Covax. Aux Etats-Unis, Joe Biden a annoncé que son pays allait partager directement ses doses avec le Canada et les pays d’Amérique centrale.

Le service de presse de l’Alliance du vaccin ajoute que la Nouvelle-Zélande s’est engagée à transférer 1,6 million de doses de son allocation Covax à des pays à faible revenu : «Il ne s’agit donc pas d’un don de doses acquises pour la consommation intérieure, car il s’agit de doses Covax, mais la Nouvelle-Zélande paie les doses et les met à la disposition d’autres pays Covax.» Si l’obtention de doses Covax par un pays riche comme la Nouvelle-Zélande peut surprendre, il est tout à fait permis par le mécanisme. Un pays riche peut décider de donner de l’argent au mécanisme pour aider les pays en voie de développement et n’attendre aucune dose en retour, comme la France. Mais certains pays riches, comme le Canada ou la Nouvelle-Zélande, ont pu financer Covax tout en signant une entente avec l’initiative pour s’assurer d’obtenir des doses par ce mécanisme. Ainsi le Canada, qui est membre du G7, est censé obtenir 2 millions de doses d’ici juin grâce à Covax, en plus de celles qu’il a pu commander directement aux fournisseurs de vaccins.
liberation.fr