Relations mauritano-espagnoles : Le potentiel inexploité des Canaries

Ducros
Ducros

La visite du président du gouvernement espagnol Sánchez à Nouakchott est pour moi l’occasion de rappeler l’importance de nos relations avec l’Espagne, et en particulier, le rôle prépondérant des Îles Canaries en termes d’échanges économiques et sociaux.
Les échanges avec ce territoire voisin remontent au moins au XVIIIème siècle, quand les voiliers canariens venaient pêcher dans le banc saharien riche en poissons. Les populations Imraguens utilisent aujourd’hui encore des embarcations inspirées des lanches canariennes pour la pêche artisanale dans la zone protégée du Banc d’Arguin.


Les Canaries sont le territoire européen le plus proche de la Mauritanie, à quelques 800 kilomètres seulement de Nouadhibou. Cette proximité représente une opportunité pour les deux territoires, par l’existence de nombreuses synergies et d’un potentiel à développer. Conscient de ce potentiel, le gouvernement autonome des Canaries est le seul parmi ses pairs espagnols à disposer d’une Direction pour les relations économiques avec l’Afrique, la Mauritanie étant l’un de ses quatre marchés stratégiques et son premier partenaire commercial.
L’existence depuis mars 2016 d’un accord de promotion et de protection réciproque des investissements entre l’Espagne et la Mauritanie est un facteur positif visant à favoriser la coopération économique entre les deux pays. D’autant que les Canaries disposent d’un régime fiscal spécifique permettant un dégrèvement d’impôt pour les entreprises qui réalisent des investissements dans les pays de la région dont la Mauritanie. Dans le même ordre d’idées, les avantages offerts par la Zone Franche de Nouadhibou offrent des perspectives intéressantes pour les échanges avec les Îles Canaries.
Parmi les secteurs à fort potentiel figurent celui des énergies renouvelables, des industries manufacturières, les infrastructures, la santé et l’éducation professionnelle. L’Institut Technologique des Canaries (ITC) est un exemple de coopération entre les Canaries et la Mauritanie pour la formation et l’assistance technique en matière d’énergies renouvelables, de traitement et de dessalement de l’eau. Plusieurs entreprises canariennes m’ont manifesté personnellement leur disposition pour accueillir des étudiants mauritaniens dans le cadre de stages pratiques. Le Cap-Vert dispose, à titre d’exemple, d’accords en matière de formation professionnelle avec les Canaries pour la formation d’étudiants et d’enseignants.
Il existe donc un climat favorable pour le renforcement et la diversification des liens existants. Ce potentiel doit être exploité, d’autant plus que la crise du Covid-19 a bouleversé le fonctionnement des chaînes de valeurs mondiales, favorisant ainsi les échanges en circuit court.

M’hamed El Hadramy Ducros via lecalame.info
Ingénieur-Consultant. Promoteur des échanges mauritano-canariens.
mducros[at]atlantic-bridge[dot]es

Lien vers l’article en espagnol :
https://tiempodecanarias.com/opinion/economia/relaciones-mauritano-espanolas-el-potencial-de-canarias