);

Réseau des Journalistes Mauritaniens pour la lutte Contre l’Extrémisme Violent (RJMLCEV)

Depuis son déclenchement le 7 juin 2019, la campagne présidentielle en Mauritanie est marquée par une forte confrontation entre les candidats en lice, et au-delà, entre leurs soutiens, voire entre leurs électeurs. L’occasion pour certains acteurs sociaux d’entretenir et d’encourager un discours aux antipodes de la démocratie, portant sur la culture de la haine, la violence et l’extrémisme violent.
Face à cet état déplorable de faits préjudiciable à la paix civile et à la stabilité du pays, le Réseau des Journalistes Mauritaniens pour la Lutte contre l’Extrémisme Violent (RJMLCEV) lance un appel pressant à l’opinion nationale et internationale pour barrer la route à ces « soldats du feu ».
Le RJMLCEV qui condamne toute forme de fanatisme, d’extrémisme, d’obscurantisme et de division appelle : 
– les candidats à la présidentielle et leur staff respectif, à encourager l’esprit de tolérance et de respect des autres au sein de leurs différentes états-majors de campagne.
Le bureau exécutif du RJMLCEV 
Nouakchott