Sahara: El Othmani dénonce la « guerre médiatique » du Polisario

Sahara: El Othmani dénonce la « guerre médiatique » du Polisario

Sahara: El Othmani dénonce la « guerre médiatique » du Polisario.

H24Info.ma avec AFP -11 février, 2021

DR.
Le chef du gouvernement marocain a dénoncé une « guerre médiatique » et des « victoires imaginaires » du Front Polisario, qui a affirmé lundi avoir tué trois militaires marocains dans le sud du pays.

« C’est un nouvel exemple de la guerre médiatique, appuyée de +fausses informations+ que mène le front des séparatistes pour faire croire à des victoires imaginaires », a twitté mercredi le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, commentant la récente attaque revendiquée par le Polisario.

Le mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie a fait état lundi d’une « opération contre une garnison (…) des forces marocaines stationnée à Ouarkziz, à l’intérieur du Maroc » dans la région d’Akka (sud), selon un communiqué relayé par l’agence sahraouie SPS.

L’opération, qui a permis « de saisir des armes, des munitions et des documents, a fait trois morts dans les rangs marocains », selon la même source.

Ces assertions n’ont pas pu être confirmées de sources indépendantes et il n’avait été possible, depuis, d’obtenir un commentaire officiel de Rabat.

Le forum militaire FAR-Maroc, une page non-officielle des forces armées royales sur Facebook qualifie pour sa part l’opération du Polisario de « rumeur malveillante des ennemis de la nation marocaine ».

« Il n’y a pas moyen d’attaquer Akka sauf à travers le sol algérien et sous les yeux de l’armée algérienne, ce qui signifie une déclaration explicite de guerre de l’Algérie envers le royaume », affichait mercredi soir la page Facebook.

Le Polisario se dit « en état de guerre de légitime défense » depuis que le Maroc a envoyé mi-novembre des troupes dans la zone tampon de Guerguerat, dans l’extrême sud du Sahara marocain, pour chasser un groupe de militants sahraouis qui bloquaient la seule route vers la Mauritanie voisine.

Le Maroc, qui affirme respecter le cessez-le-feu, contrôle plus des deux tiers du territoire disputé. Le royaume propose un plan d’autonomie sous sa souveraineté, tandis que le Polisario demande un référendum d’autodétermination.

Les négociations menées par les Nations unies et impliquant le Maroc et le Polisario, avec l’Algérie et la Mauritanie en tant qu’observateurs, sont suspendues depuis 2019.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé en octobre à la reprise des discussions « en vue de parvenir à une solution politique juste » pour « l’autodétermination du peuple du Sahara ».

Publié le
Catégorisé comme Maroc