Samba Thiam sceptique sur l’appel de deux nouvelles licences …

205163493 748856782 e1613760343619
205163493 748856782 e1613760343619

Mauritanie : Samba Thiam sceptique sur l’appel de deux nouvelles licences pour une télévision et une radio par la HAPA.

Le président des FPC est revenu cette fin de semaine sur les réseaux sociaux sur l’appel de la HAPA pour l’acquisition de deux nouvelles licences pour une télévision et une radio. A cette occasion Samba Thiam rappelle le rejet arbitraire en 2011 des candidatures des négro-africains pourtant qui remplissaient tous les critères de sélection.

5 télévisions et 2 radios retenues en 2011 dont les candidats sont issus d’une seule communauté sur 27 candidatures. Cette exclusion des noirs dans le champ médiatique au profit seulement d’une communauté rappelée par le président des FPC un des leaders de la vallée aujourd’hui incontournable sur la scène nationale, reste depuis la libéralisation du secteur audiovisuel une atteinte à la diversité culturelle et à l’unité nationale.

En pointant du doigt une HAPA monocolore même si aujourd’hui elle a un membre issu de la vallée et journaliste confirmé, Samba Thiam tire en même temps la sonnette d’alarme à la nouvelle équipe de cette importante institution nationale de régulation de la communication et de l’information pour élargir davantage la liberté d’expression bafouée par le régime de Ould Aziz et en tout cas pas de changement en vue après 16 mois de gouvernance de Ould Ghazouani.

Dans un pays où la presse peine à jouer son rôle de quatrième pouvoir l’ouverture médiatique à toutes les composantes nationales est un impératif pour la paix sociale et une nécessité pour le jeu démocratique et le renforcement de la liberté de la presse. C’est le sens de l’alerte du chef historique du premier mouvement de libération africaine de Mauritanie.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Source :  www.kassataya.com