SIPES : l’amélioration des conditions de travail est plus importante que l’augmentation de l’âge de la retraite

coordination des enseignants chargés de cours e1609602053489
coordination des enseignants chargés de cours e1609602053489

SIPES, le syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire a appelé le gouvernement mauritanien à améliorer les conditions de travail et des retraités de l’état, comme première et urgente nécessité, plutôt que la prolongation de l’âge professionnel et ses lourdes conséquences sociales pour le pays.

SIPES précise par ailleurs que l’adoption, le 16 juillet par le gouvernement, d’un projet de loi consacrant l’augmentation de l’âge de la retraite et la suppression de la retraite par la durée du service (35 ans de service), est inopportune alors que les fonctionnaires aspiraient à la prise de décisions non conventionnelles qui prennent en charge leurs soucis et leurs souffrances.

Le syndicat SIPES estime que cette décision n’est qu’une composante de la politique unilatérale entreprise par l’actuel gouvernement à l’endroit des fonctionnaires dans l’intérêt des hauts fonctionnaires de l’état pour lesquels le développement social se limite à leur maintien dans leurs fonctions.

Il a renouvelé son rejet de l’exclusion des syndicats de la concertation relative aux mesures concernant les travailleurs, considérant que toute réforme de l’enseignement qui n’associe pas les professeurs dans sa conception, son élaboration et son exécution, et qui ne prend pas en compte l’amélioration de leurs conditions est vouée à l’échec.

Le syndicat a enfin appelé le gouvernement à améliorer les conditions de travail et de retraite des fonctionnaires de l’état, une nécessité plus urgente, selon lui, que l’augmentation de l’âge de la vie professionnelle et ses lourdes incidences sociales sur le pays.

Sahara Médias