Sommet des économies africaines : une quinzaine de chefs d’Etat sont attendus mardi à Paris

Macron Tshisekedi
Macron Tshisekedi

Sommet des économies africaines : une quinzaine de chefs d’Etat sont attendus mardi à Paris.

Une quinzaine de chefs d’Etat sont attendus à Paris  pour participer au sommet de financement des économies africaines qui se tiendra demain, le 18 mai 2021, à Paris, selon une information diffusée par l’Elysée.

Ce sommet vise à mettre en place un soutien financier aux Économies Africaines touchées de plein fouet  par la pandémie du Covid-19. La question d’une restructuration de la dette des pays Africains sera également évoquée.

Plusieurs organisations seront, par ailleurs, représentées par leurs directeurs, comme le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque mondiale, ou encore la Banque africaine de développement (BAD).

Seront présents dans la capitale française pour participer activement aux discussions, les présidents tunisien, malien, congolais, ou encore mauritanien et  égyptien.

Les conviés à ce haut sommet très attendu, s’attèleront à trouver des solutions et des financements pour aider l’Afrique qui se retrouve confrontée à sa première récession économique depuis près de 30 ans en raison de la pandémie de Covid-19. Mais au-delà du financement, il urge d’adopter une nouvelle dynamique de changement pour intégrer et renforcer les capacités  du système financier africain.

Des restrictions imposées par la pandémie de COVID-19 ont éclaboussé les activités économiques, impliquant  une forte hausse des prix de première nécessité. Le sommet contribuera aux réponses pour améliorer les chaînes de valeur de l’agriculture, l’élevage, le tourisme, la facilitation du commerce, le soutien à l’intégration des marchés régionaux, l’harmonisation des réglementations, le renforcement de la coordination entre pays et la poursuite du développement des infrastructures et des équipements.

Malgré les efforts constants des gouvernements et de leurs partenaires, l’insécurité alimentaire et la malnutrition continuent de sévir dans des nombreux pays et particulièrement au sahel.

Certes, l’activité économique de l’Afrique a été moins touchée que d’autres régions comme l’Amérique latine mais l’économie a grandement pâti de la crise sanitaire.

Avec Agences