© Koaci.com-Mardi 04 Juin 2019-Alors que les manifestations se poursuivent au Soudan , la junte militaire au pouvoir a décidé de rompre les négociations avec les leaders de la contestation , qui réclament un transfert immédiat du pouvoir aux civils .

Le Conseil militaire de transition a a annoncé mardi l’annulation de tous les accords signés avec les manifestants civils et a appelé à des élections dans un délai de neuf mois.

« Le Conseil militaire de transition « décide de cesser de négocier avec l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC) , « d’annuler ce qui avait été convenu et de tenir des élections dans un délai de neuf mois », a déclaré le chef du Conseil, le général Abdel Fattah al-Burhane, dans un communiqué diffusé à la télévision officielle soudanais.

Cette annonce intervient au lendemain d’un sit-in violemment dispersée par l’armée qui a fait 30 morts , selon les médecins de la contestation .

Après 30 ans de règne , Omar el-Béchir a été destitué et arrêté par l’armée le 11 avril sous la pression d’un mouvement inédit déclenché le 19 décembre par la décision des autorités de tripler le prix du pain dans un pays miné par une grave crise économique.

Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette réunion, à huis clos, devrait se tenir mardi, selon des diplomates.

KOACI