La coopération sécuritaire, l’autre volet du réchauffement des relations

Le chef d'état-major des armées mauritaniennes, le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine, à Rabat.

La sécurisation des frontières mauritano-marocaines, tant au niveau des zones tampons, que du passage d’El Guerguerat en particulier, vient d’être érigée en point nodal de la coopération militaire et sécuritaire entre Rabat et Nouakchott. Décryptage.