Catégories
A la une

Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue algérien

Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a reçu une communication téléphonique de son frère le Président algérien, Son Excellence M. Abdelmadjid Tebboune.

Les entretiens entre les deux présidents ont porté sur l’évolution de la propagation du coronavirus dans les deux pays. Ils ont, également, été l’occasion pour eux d’exprimer leur solidarité et leur volonté de conjuguer leurs efforts pour faire face à cette pandémie de manière à préserver la santé des citoyens des deux pays frères.

Les deux présidents ont, par ailleurs, échangé leurs points de vue sur les différentes questions les relations internationales et régionales, particulièrement celles relatives au Maghreb Arabe.

Catégories
A la une

Tebboune ordonne le recensement et la prise en charge des algériens bloqués au Maroc

Le Président Abdelmadjid Tebboune a donné samedi des instructions aux ministres des Affaires étrangères et des Travaux publics et des Transports, pour le recensement et la prise en charge des Algériens bloqués à l’aéroport de Casablanca au Maroc en prévision de leur rapatriement vers l’Algérie, a indiqué un communiqué de la Présidence, diffusé via l’agence officielle.

« Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions aux ministres des Affaires étrangères et des Travaux publics et des Transports, pour le recensement et la prise en charge des Algériens bloqués à l’aéroport de Casablanca au Maroc en prévision de leur rapatriement vers l’Algérie une fois l’opération de recensement, en cours depuis vendredi soir, achevée », lit-on dans le communiqué.

Pour rappel, les gouvernements algérien et marocain avaient décidé, jeudi soir, de suspendre temporairement leurs liaisons aériennes comme mesure « préventive » contre la propagation du Coronavirus.

Visa Algérie

Catégories
A la une

Abdelaziz Djerad a réitéré cette proposition à Oyo L’Algérie propose d’abriter la conférence inter-libyenne

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a réitéré, jeudi à Oyo, la disponibilité de l’Algérie à abriter la «conférence inter-libyenne de réconciliation», prévue au mois de juillet prochain. «J’ai l’honneur d’annoncer la disponibilité de l’Algérie à accueillir la conférence de réconciliation inter-libyenne prévue au mois de juillet prochain sous l’égide de l’UA en collaboration avec les Nations unies», a-t-il déclaré lors de l’ouverture de la 1ère réunion du groupe de contact de l’UA sur la Libye. M. Djerad qui représente le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à cette réunion, a affirmé que l’Algérie «s’engage à apporter toutes les facilités et à réunir toutes les conditions nécessaires pour la réussite de cet important événement», visant à mettre un terme à la crise dans ce pays. Il a réitéré, à l’occasion, la détermination de l’Algérie à «poursuivre ses efforts pour contribuer au règlement de la crise en Libye dans le respect de la souveraineté et de l’indépendance de ce pays voisin», à oeuvrer pour «la préservation de son intégrité territoriale» et à «permettre aux Libyens de s’approprier le processus politique». Le Premier ministre a souligné, une nouvelle fois, le «rôle pivot» que doivent jouer les pays voisins de la Libye dans ce processus visant à un règlement politique de la crise qui secoue ce pays, conformément aux résolutions de la conférence des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye, organisée le
23 janvier dernier à Alger.
M. Djerad a exprimé, dans ce contexte, la volonté de l’Algérie à «accompagner les efforts des Nations unies et contribuer efficacement à la réussite du processus de dialogue libyen auquel doivent participer tous les protagonistes libyens qui doivent prendre leur destin en mains suivant un agenda national». «L’Algérie est prête à coopérer avec le nouvel envoyé spécial de l’ONU pour la Libye», a-t-il ajouté, exprimant le voeu de voir le nouvel émissaire de l’ONU «nommé prochainement» afin de pouvoir «maintenir la dynamique du processus de règlement de la crise en Libye et préserver les acquis réalisés jusque-là». Il a appelé, en outre, la communauté internationale à «associer l’UA aux pourparlers de la Commission militaire conjointe» parrainés par l’ONU, entre les parties en conflit. «Notre organisation jouit d’une importante expérience en matière de médiation et de règlement de conflit et pourra contribuer aux succès de ces pourparlers», a-t-il expliqué. Le Premier ministre a affirmé, à l’occasion, que l’Algérie «suit avec une très grande préoccupation» la situation en Libye, marquée par «les violations répétées de la trêve et la poursuite de la livraison d’armes aux parties en conflit», en «violation flagrante de l’embargo de l’ONU sur les armes en Libye». Il a souligné, à cet égard, que «l’Algérie insiste sur la responsabilité du Conseil de sécurité de l’ONU pour imposer la paix et la sécurité en Libye en mettant un terme aux ingérences étrangères et à la livraison d’armes aux parties en conflit». Il a estimé, à ce titre, que «la communauté internationale a le devoir de créer un climat politique propice à même de permettra aux belligérants libyens de se réunir afin de trouver des solutions nationales à la crise que traverse leur pays, de manière à garantir l’intégrité territoriale de la Libye, sa souveraineté, et à préserver le tissu social du peuple libyen». Pour le Premier ministre, la 1ère réunion du groupe de contact de l’UA sur la Libye «confirme la détermination de l’UA à accompagner le processus du règlement de la crise en Libye et à assumer pleinement son rôle dans ce dossier qui concerne un Etat membre de l’UA».
Selon M. Djerad, cette réunion «permettra d’apporter une nouvelle et importante pierre à l’édifice» et devrait également permettre «l’adoption de décisions importantes et d’un plan d’action pour l’organisation de la conférence de réconciliation inter-libyenne qui regroupera toutes les parties, toutes les factions et toutes les forces en Libye afin de contribuer à la mise en place d’un gouvernement d’entente nationale capable de gérer la période de transition». Le Premier ministre a salué, par ailleurs, les décisions du dernier sommet de l’UA qui «a placé le dossier libyen à la tête des priorités du continent».

L’Expression

Catégories
A la une

M. Boukadoum reçu par le président mauritanien

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été reçu hier à Nouakchott par le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique un communiqué du ministère.

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été reçu hier à Nouakchott par le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique un communiqué du ministère.
«Dépêché par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune auprès de son homologue mauritanien, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a été reçu par le Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président Tebboune», précise le communiqué.
L’audience à été l’occasion pour «affirmer l’attachement des deux pays aux relations de fraternité et de coopération les liant et renouveler leur détermination à aller de l’avant dans le renforcement des relations économiques et l’échange commercial et culturel entre l’Algérie et la Mauritanie».
Les deux parties ont également «exprimé leur volonté de poursuivre et de renforcer la tradition de concertation politique bilatérale sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun», ajoute la même source. Durant sa visite à Nouakchott, M. Boukadoum a été reçu par le Premier ministre mauritanien, Cheikh Ould Sidiya.
M. Boukadoum s’est entretenu avec son homologue mauritanien, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, conclu la même source.

elmoudjahid.com

Catégories
A la une

Le président Tebboune dépêche le ministre des Affaires étrangères à Nouakchott

ALGER – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a dépêché mardi le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, à Nouakchott, porteur d’un message au président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Chikh El Ghazouani, indique un communiqué de la présidence de la République.

(10.03 APS)