Catégories
International

En Afghanistan, le président et son rival signent un accord de partage du pouvoir après un mois de crise politique

Sur fond de violences et de propagation du nouveau coronavirus, l’accord dessinant une sortie de crise politique a été salué par la communauté internationale.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 18h35, mis à jour à 20h13

Le président afghan Ashraf Ghani (à droite) et son rival Abdullah Abdullah (à gauche) échangent des documents officiels consacrant leur accord de partage du pouvoir, le 17 mai 2020, au palais présidentiel, à Kaboul. Photographie transmise par le cabinet présidentiel.
Le président afghan Ashraf Ghani (à droite) et son rival Abdullah Abdullah (à gauche) échangent des documents officiels consacrant leur accord de partage du pouvoir, le 17 mai 2020, au palais présidentiel, à Kaboul. Photographie transmise par le cabinet présidentiel. HANDOUT / AFP

En pleine recrudescence de violences et à l’heure où le Covid-19 menace d’une propagation rapide, l’Afghanistan a accueilli dimanche 17 mai une bonne nouvelle politique.