Catégories
A la une

La Justice des Hommes Libres s’abat sur l’obscurantiste Abou Naïm et le rejeton du sieur Mohamed El Abbadi arrêté par les forces de sécurité

Le 03 avril 2020, un vendredi s’il vous plaît, le crieur salafiste Abou Naim, a été condamné à une année de prison ferme assorti d’une amende de près de 200 Euros par la Cour d’Appel de Rabat, chargée des affaires de terrorisme.

A rappeler que le dénommé Abou Naim, s’était permis le luxe de contester la Fatwa du Conseil Supérieur des Oulémas relative à la fermeture des Mosquées pour protéger les fidèles du Coronavirus (COVID-19).