Catégories
A la une

Editorial: des journalistes invités par le Président de la République

Jeudi soir, des journalistes des première, deuxième et troisième générations de la presse nationale ont été invités par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à un diner au Palais présidentiel.

A quelques jours près, cette rencontre conviviale intervient un an après la proclamation de la candidature du Président de la République à la magistrature suprême.

Elle a été marquée par un dialogue à bâtons rompus qui s’est mué en conférence de presse au cours de laquelle ont été abordées les principales questions d’intérêt pour le citoyen.

De l’action gouvernementale aux problèmes professionnels des journalistes en passant par des dossiers de portée sous-régionale ou internationale, les discussions ont été franches et ouvertes.

Une franchise et une ouverture qui rappellent le discours de candidature dans lequel Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani avait évoqué ce que signifie pour lui « donner des engagements » et reconnu le mérite de tous les présidents qui l’ont précédé et leurs contributions à la construction d’un Etat solide et prospère.

Dans ses réponses aux interrogations soulevées, le Président de la République a, d’entrée de jeu, décliné sa ferme conviction de la nécessité de faire régner un climat de sérénité et de quiétude de nature à permettre à tous les acteurs de jouer pleinement leur rôle, sans exclusion ni tracasseries.

Il a tenu à réitérer l’engagement de ne jamais chercher personnellement à attenter à l’indépendance de la justice ni à celle de l’action du Parlement.
Le Président de la République a par ailleurs insisté sur l’importance que les medias revêtent pour lui, affirmant qu’il a attendu avec impatience cette rencontre combien importante.

Il a expliqué qu’au même titre du pouvoir exécutif, les journalistes ont, eux aussi, une responsabilité indispensable à assumer pour promouvoir tout effort de développement.

La rencontre a également permis de passer en revue les progrès déjà accomplis dans la mise en œuvre du programme « Mes engagements », lancé il y a 7 mois.

Là, le Président de la République a indiqué que ce programme a démarré effectivement avec toute la volonté, le sérieux et la rigueur requis, avec pour finalité de restaurer le prestige de l’Etat et de réhabiliter les institutions de la République.

S’appesantissant sur le volet social de l’action gouvernementale, il a évoqué les efforts déployés par l’agence «Taazour» pour venir en appui aux couches précaires de la population, ainsi que la mise en œuvre du chantier de l’éducation, des infrastructures de base etc…

Par ce geste inédit, celui de convier à diner un si grand nombre de doyens des medias, le Président de la République a donné le la d’une ère où chacun sent qu’il doit apporter sa propre pierre à l’édifice de la Mauritanie unie et réconciliée avec elle-même.

Horizons