Les responsables algériens devraient s’occuper de ses affaires intérieures

plutôt que celles de son voisin libyen.

Comme il fallait s’y attendre, l’interventionnisme éhonté de nombre de pays dans les affaires intérieures de la Libye a été dénoncé de manière virulente, le 30 janvier 2020, lors de la 8ème réunion du Comité de Haut Niveau de l’Union Africaine qui s’est tenue à Brazzaville.