Catégories
A la une Economie

Du rififi dans le contrat d’approvisionnement du pays en hydrocarbures

Après un appel  d’offre international ouvert et une consultation restreinte, la commission nationale des Hydrocarbures n’a pu que se rendre à l’évidence, Addax/ Oryx qui depuis quatre ans fournit les hydrocarbures liquides au pays, avait à chaque fois l’offre la moins disante. C’est ce qui est ressorti des séances publiques  d’ouverture des plis le 19 décembre 2019 et le 3 mars 2020.  Alors que l’on attendait la signature du contrat  et à la surprise générale le dernier Conseil des Ministres adoptait un   projet de décret autorisant le recours à la procédure d’entente directe pour l’approvisionnement du pays en produits pétroliers liquides.

Du rififi dans le contrat d’approvisionnement du pays en hydrocarbures
Du rififi dans le contrat d’approvisionnement du pays en hydrocarbures

Dans la foulée on apprit qu’un autre larron en l’occurrence Litasco (filiale du groupe Russe Loukoil) était en pourparler avec le gouvernement pour signer la convention.  Si cette information se confirmait ce serait un réel recul dans la transparence pour la passation des marchés publics. Et ce serait encore pire si l’on apprenait que derrière cette société se cache un proche du nouveau régime ou un membre de la CNH.  En effet, ce nouvel arrivé n’a à aucun moment participé à la sélection et n’est apparu à aucune étape du processus. Il faut souligner que contrairement à Addax/Oryx qui dispose de capacités de stockage dans la région, Litasco devrait marcher sur une corde raide pour ne pas une risquer une pénurie consécutive à une rupture d’approvisionnement. Qui plus est sa société mère voulait s’en débarrasser il ya deux ans à cause des sanctions américaines qui frappaient certaines sociétés russes.   Les représentants d’Addax que nous avons pu contacté n’ont pas voulu faire de commentaires, et ont ajouté qu’ils demeuraient confiants que l’intérêt du pays finira par primer tout en affirmant qu’ils n’ont rien à voir avec la campagne actuelle sur certains medias notamment arabophones.  Pour leur part, ils refusent de polémiquer ou de  personnaliser un problème national qui aura de l’incidence la vie des citoyens.

Rappelons que  5 dossiers d’appels d’offres avaient été achetés   par  Trafigura, un habitué du marché mauritanien, Addax/Oryx (l’opérateur en charge des deux précédents contrats et qui contrairement à ses prédécesseurs n’a jamais fait vivre au pays une situation de pénurie), BB Energy, Sahara Energy et Mercuria. Cette dernière n’ayant pas déposé d’offre, seules les quatre premières déposèrent des offres.  Après la validation   des offres techniques, l’offre financière d’Addax/Oryx fut retenue comme la moins disante.  Rappelons aussi qu’Addax/Oryx   est une société suisse, propriété exclusive du groupe privé AOG. Depuis plus de 30 ans, elle fournit dans toute  l’Afrique subsaharienne des produits pétroliers et gaziers.

BC

Mauriweb