Catégories
A la une

Le Maroc améliore son classement dans l’indice de démocratie

Mounia Senhaji Mounia Senhaji, 22 janvier 2020 à 18:02 LE MATiN

Le classement prend en compte 60 critères relevant de cinq grandes catégories, dont le processus électoral et le pluralisme. Ph. Shutterstock
Le Maroc a gagné quatre places dans le classement 2019 de l’Indice de démocratie, publié chaque année par ‘’The Economist Intelligence Unit’’, la division de recherches du groupe de presse britannique ‘’The Economist’’.

Le Royaume qui avait occupé la 100e position en 2018 s’est classé cette année au 96e rang mondial parmi les 167 pays concernés par l’indice, avec un score de 5,10 points sur 10.

Le Maroc compte parmi les pays arabes les mieux classés. Il arrive en deuxième position après la Tunisie, classée 53e. Viennent ensuite le Liban (106e), l’Algérie (113e), la Jordanie (114e), le Koweït (114e), la Mauritanie (116e), la Palestine (117e), l’Irak (117e) et le Qatar (128e).

A l’échelle de l’Afrique, le Maroc occupe la 9e position du classement après la Tunisie, le Lesotho (60e), la Namibie (65e), le Sénégal (82e), le Madagascar (85e), le Malawi (87e), le Liberia (88e) et le Kenya (94e). Le Bénin ferme la marche dans la 97e position.

Le Top 10 des démocraties accomplies se compose de la Norvège, l’Islande, la Nouvelle-Zélande, la Finlande, l’Irlande, le Danemark, le Canada, l’Australie, la Suisse et les Pays-Bas

Pour rappel, l’Indice de démocratie évalue le niveau de démocratie de 167 pays sur la base de 60 critères relevant de cinq grandes catégories, à savoir : le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique.