Catégories
Mauritanie

‘’Charité bien ordonnée commence par soi-même’’

‘’Charité bien ordonnée commence par soi-même’’, nos honorables députés ont, semble-t-il, appliqué cet adage en ce qui concerne leurs salaires et avantages. Ils ont voté l’augmentation de leur indemnité de la somme de deux cent cinquante mille Ouguiyas (250.000 MRO) par mois alors qu’une légère augmentation de salaire est refusée aux enseignants du primaire et du secondaire et est refusée aux personnels infirmiers et aux médecins.

Figurez-vous que, d’un coup, les députés augmentent le salaire de l’un d’entre eux d’une somme dépassant, à elle seule, le salaire de 4 enseignants du fondamental, de deux prof de lycée et d’un médecin et demi.

On est où là, les gars ? Ces élus-là, dont la majeure partie roulait pour un 3e mandat, viennent encore une fois donner la preuve de leur égoïsme. Par ce geste regrettable, ces députés, qui sont malheureusement les nôtres, se montrent indignes de la confiance dont le peuple les a, soi-disant, crédités.

Se faire accorder une augmentation substantielle de 250.000 MRO par mois alors que plus de 90 pour cent de notre peuple n’arrivent pas à joindre les deux bouts est tout simplement inadmissible. Figurez-vous que la plupart des citoyens tirent le diable par la queue et encore, parce que les diables d’ici n’ont même plus de queues ! Voyons, Messieurs les députés, vous représentez qui, là où vous êtes ?

Où sont ceux parmi vous qui nous faisaient croire en vous ou au moins en certains parmi vous ?

Où est la droiture en tout ça ? Où est la transparence ?

Les frictions de la conjoncture laissent de malheureuses stigmates dans cette augmentation qui n’est ni à l’honneur des députés ni même à l’honneur de l’exécutif.

Faites attention, Messieurs ! L’état de grâce ne se prolongera pas indéfiniment.

Ely Abdellah