Catégories
A la une

Le CONASADH condamne « l’arrestation arbitraire de Tumena Deida Al-Yazid par l’occupant marocain »

Bir Lehlou, 14 mars 2020 (SPS)  Le Comité national sahraoui des droits de l’Homme (CONASADH) a vivement condamné samedi l’enlèvement lâche et l’arrestation arbitraire de la militante sahraouie, Tumena Deida Al-Yazid, dans la ville d’El-Ayoun occupée par les forces marocaines.

Dans sa déclaration, le Comité a tenu « le régime d’occupation marocain pleinement responsable », appelant à sa libération immédiate et sans condition et à ce que l’Organisation des Nations Unies assume sa pleine responsabilité de protéger les civils sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental.

« Le Comité national sahraoui des droits de l’Homme suit avec une profonde préoccupation la détérioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés de la République sahraouie, à la lumière de la fréquence croissante de la répression et des pratiques honteuses des autorités marocaines contraires à toutes les normes et conventions internationales « , a souligné la CONASADH, dans son texte.

Le Comité a soutenu que « les autorités coloniales fabriqueront de fausses accusations contre la militante, Tumena pour sa condamnation, qui est la méthode adoptée par l’occupant marocain et son appareil judiciaire insultant et dirigée contre les et militants sahraouis ».

L’Organisation a exprimé sa « solidarité absolue et inconditionnelle avec la militante Tumena et sa famille », appelant l’ONU à prendre « des mesures urgentes pour assurer la sécurité des citoyens sahraouis sans défense et l’ouverture d’une enquête indépendante sur les crimes commis par les forces d’occupation ».(SPS)