Catégories
A la une International

Cooper révèle l’engagement de l’Algérie et des algériens avec la cause sahraouie

Après un périple qui l’a amené en Algérie, Tunisie et Mauritanie, le Secrétaire d’État adjoint aux affaire político-militaires, R. Clarke Cooper, a organisé, le 6 mars, une conférence de presse sur sa tournée.

Cooper révèle l’engagement de l’Algérie et des algériens avec la cause sahraouie
Cooper révèle l’engagement de l’Algérie et des algériens avec la cause sahraouie

Questionnée sur l’Algérie et la position des américains sur la question du Sahara Occidental, Cooper a mis en exergue l’intérêt que les algériens portent à la question.

Selon lui, tous les algériens, « du serveur au ministre », lui ont parlé du Sahara Occidental. Voici le contenu de sa déclaration à ce sujet :

QUESTION : D’accord. Je voulais donc vous poser une question au sujet de l’Algérie. Et sachant que cela n’entre pas vraiment dans la catégorie des ventes d’armes, les Algériens ont-ils exprimé des inquiétudes dans leurs conversations au sujet de changements potentiels dans la position américaine sur le Sahara Occidental ?

Secrétaire adjoint Cooper : Oui. Je dirais que chaque engagement bilatéral que j’ai eu – et je n’inclus pas seulement les ministres; ce ne sont que des personnes – comme vous le savez tous, dans la sphère publique, c’est une conversation, c’est un discours très solide sur l’ensemble du continent au sujet de notre engagement. La conversation s’est donc déroulée là où je me trouvais – peu importe si je prenais une tasse de café ou si j’étais ministre. Cela a été soulevé par n’importe qui, qu’il s’agisse d’un serveur algérien ou d’un ministre algérien.

Et pourquoi? Parce qu’ils veulent être plus près de nous, ils veulent s’assurer de voir cet engagement. Et si vous regardez les relations historiques de l’Algérie avec la Russie, il y a certainement eu une certaine propagation des flammes. Il y a eu certaines perturbations qui se sont multipliées par les récits russes de notre engagement à l’égard de cet espace.

QUESTION : Au Sahara Occidental.

Le secrétaire adjoint Cooper : C’est exact.

moroccomail.fr