Catégories
A la une

‘’L’excès en tout est un défaut’’

Sidi Mohamed Ould Maham
Sidi Mohamed Ould Maham

La sagesse nous commande de laisser à chacun sa lecture de toutes les Écritures, qu’elles soient divines ou humaines. Ce qui importe, c’est que cela ne nous empêche pas d’être parfaitement respectueux l’un vis-à-vis de l’autre, chacun selon sa conviction», ne cessait de répéter l’islamologue, et penseur tunisien, Mohamed Talbi. DaD.

image illustration

‘’Qui mieux pour desservir l’Islam qu’un ignorant aux yeux de qui tout les hommes sont frappés d’apostasie.’’ (Averroès)

‘’Présenter l’Islam aux autres sous son jour le plus favorable à travers l’image immaculée de religion d’équité, de bien, d’amour et de paix, est l’ambition avouée des milliers d’Oulémas, de penseurs d’hommes politiques, et partant de tous ceux qui font des professions libérales leur métier. Leur rêve est de voir par vagues les nouveaux convertis venus de toutes parts, grossir les rangs de leur belle religion. Le revers de cette magnifique médaille réside en ces autres non moins nombreux à travers le vaste monde ou l’irréligion, et le libertinage son en expansion continue, et dont la seule préoccupation est de voir le nombre des musulmans se rétrécir comme peau de chagrin. Ils mobilisent pour cette fin tous les moyens, même les moins avouables de ceux qui sont en dysharmonie avec un esprit sain, et dont l’objectif est de montrer aux yeux du monde leurs coreligionnaires d’hérésiarques frappées d’apostasie.’’

‘’Il ne sert à rien de te parler ton langage, qui comme un cul-de-sac ne mène nulle part. N’aies pas peur nous ne t’effrayeront jamais tant que tu restes dans les limites de la cogitation. Et rassures toi nous ne te jugeront pas non plus. Mais nous t’invitons à méditer l’esprit de cette religion qui est avant d’être une religion de dialogue, est d’abord un lien permanent entre ALLAH; et ses serviteurs.Et pour enrichir tes connaissances, cette religion n’est pas une nomenclature des législations criminelles. Toujours pour rafraîchir tes connaissances, sache monsieur que c’est pour le plus grand bonheur de l’homme qu’ALLAH a fait descendre ses livres et envoyer ses messagers. Enfin, ne dépasse-t-il pas l’entendement que la religion puisse victimiser l’homme qui est l’objectif auquel elle tend? Nombreuses sont les meutes humaines de ton acabit à t’avoir précédé à un tel discours. Toutefois vous ne réussirez ni maintenant ni jamais à faire passer le message que par le passé vous avez échoué à transmettre.’’

Traduit par Deddah Ould Abd-Daim