Edito : Emmanuel Macron, est-ce cela la dignité ?

Emmanuel Macron a conditionné mercredi le maintien de l'opération Barkhane à une clarification des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) sur la présence militaire de la France dans la région, où les forces françaises sont parfois dénoncées comme une "armée d'occupation". /Photo prise le 4 décembre 2019/REUTERS/Christian Hartmann CHRISTIAN HARTMANN

Edito : Macron, est-ce cela la dignité ? Le sommet de Pau s’est tenu avant-hier lundi 13 janvier 2020, dans un climat tendu. Cette rencontre entre le président français et les chefs d’Etat du G5 Sahel (Mali, Burkina-Faso, Mauritanie, Tchad, Niger) a été vraiment une rencontre de clarification pour ceux qui avaient des doutes sur l’avenir de Barkhane dans le Sahel.