Mauritanie : encore un cas d’esclavage traditionnel sur mineur

Note d’alerte

Faits

Le 5 février 2020, Beibbeu Ould Cheikh, un garçon de 8 ans, fuit le domicile de son propriétaire, Ahmed Ould Taher, un dignitaire arabo-berbère, propriétaire de bétail, dans le département de Ould Yengé, région du Guidimakha, au sud-est de la Mauritanie. Youba, berger d’un troupeau de caprins et d’ovins, est né esclave, un statut qu’il hérite de sa mère Maata. Depuis son éveil, il subit, les travaux forcés, les châtiments corporels, ne dispose de document d’état-civil et n’a jamais été scolarisé.