Catégories
Economie

La semaine marocaine à Nouakchott organise une session sur les échanges commerciaux entre la Mauritanie et le Maroc: constats et perspectives

L’Ambassade du Royaume du Maroc en Mauritanie, en collaboration avec le Centre Sahara pour les études et les conseils, a organisé, jeudi matin à Nouakchott, en marge des activités de la Semaine du Maroc à Nouakchott, une session les échanges commerciaux entre la Mauritanie et le Maroc : constats et perspectives.

Ont pris part à la session nombre de responsables centraux au ministère délégué auprès du ministre de l’Économie et de l’Industrie, chargé de la Promotion de l’investissement et du Développement industriel et à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture en Mauritanie, en plus de professeurs universitaires des deux pays.

Dans l’exposé qu’il a présenté, le directeur général de la Promotion des investissements au ministère délégué auprès du ministre de l’Économie et de l’Industrie chargé de la Promotion de l’investissement et du Développement industriel, M. Habiboullah Mohamed Ahmed, a insisté sur l’importance des opportunités d’investissement offertes par la Mauritanie dans de nombreux secteurs de développement, comme la pêche, les mines, l’agriculture, l’élevage, etc.

Il a ajouté que le climat de l’investissement dans le pays se caractérise par un bouquet d’avantages et de garanties aux investisseurs, aussi bien nationaux qu’étrangers, outre des infrastructures adéquates attractives pour les investissements et compétitives propres à rassurer les investisseurs.

D’ailleurs le pays a signé nombre de conventions en la matière. Il est à rappeler que récemment, il a été créé un centre international de médiation et d’arbitrage, en plus d’un guichet unique pour faciliter les démarches relatives à la création des entreprises et au règlement des litiges.

A son tour, Dr Bahou Dahoud, directeur du centre international de médiation et d’arbitrage en Mauritanie, a indiqué dans son intervention que cette institution vise à trouver une alternative de médiation rapide et simple de manière à permettre aux investisseurs d’obtenir et de façon immédiate des solutions en adéquation avec les problématiques auxquelles ils seraient confrontés dans le pays.

Le troisième intervenant, le Pr Karim Al-Sabounji, professeur de droit à la faculté Hassan 1er de Stat, a évoqué les opportunités de l’investissement et des échanges commerciaux entre la Mauritanie et le Maroc : états des lieux (constats) et perspectives.

Le conférencier a rappelé l’ensemble de garanties qui motivent les investisseurs mauritaniens à investir au Royaume et vice-versa, dont le plus important est la stabilité politique dans les deux pays et la signature d’un certain nombre d’accords bilatéraux et internationaux dans ce domaine, outre la taille du marché et la localisation géographique de chacun des deux pays car le Maroc est l’une des portes de la Mauritanie sur l’Europe et la Mauritanie se trouve être la porte d’entrée du Maroc vers l’Afrique. Par conséquent, l’un et l’autre a des intérêts à cet égard.

Il a affirmé que le code de commerce des deux pays offre toutes les garanties nécessaires pour rassurer les investisseurs, en plus des relations distinguées entre les deux pays frères, propres à garantir les intérêts communs et à réaliser leurs aspirations légitimes dans tous les domaines.

Ont pris part à la session l’Ambassadeur du Royaume du Maroc accrédité auprès de notre pays, Son Excellence M. Hamid Chabbar et un certain nombre d’intellectuels et d’acteurs économiques des deux pays.