Catégories
A la une

Mauritanie: des « passages secrets d’infiltration » sur le fleuve Sénégal (Armée)

Dans un contexte de fermeture des frontières à cause de la pandémie du Covid-19, la marine mauritanienne a « découvert des passages secrets d’infiltration sur le fleuve Sénégal », selon le chef d’état-major général des Armées, le général de division Mohamed Cheikh Mohamed Lemine.

Nous avons mis la main sur ces passages qui peuvent être utilisés pour s’infiltrer en Mauritanie, a affirmé le général Lemine, lundi lors d’une tournée sur la zone frontalière avec le Sénégal.

Catégories
A la une

Mauritanie : Le ministre de l’Intérieur à l’adresse du Chef de file de l’opposition: nous n’ouvrirons les frontières à personne !

Le ministre de l’Intérieur a refusé d’ouvrir les frontières aux citoyens mauritaniens bloqués aux frontières terrestres du pays, au Sénégal et au Maroc, disant à l’adresse du Chef de file de l’opposition démocratique, après un appel téléphonique provenant de ce dernier sur cette situation, que l’Etat n’ouvrira les frontières à personne.

Des mauritaniens bloqués aux frontières ont contacté le Chef de file de l’opposition Brahim Bekaye, lui évoquant leur dur calvaire et les conditions difficiles dans lesquelles ils se trouvent, afin de plaider leur cause auprès du gouvernement, a tweeté son directeur de cabinet Sidi Abdel Malick.

Interpellé par Brahim Bekaye sur cette situation pénible, Ould Merzoug avait promis de répondre incessamment en fonction des mesures prises par le gouvernement, indique le posting susmentionné, selon lequel, après d’intenses rappels, le ministre de l’intérieur a été catégorique : « l’Etat n’ouvrira les frontières à personne ».

Ould Abdel Malick a qualifié dans son tweet la logique des gouvernements face à cette situation étrange.

Des dizaines de citoyens mauritaniens attendent aux frontières sénégalaise et marocaine d’être autorisés à entrer dans leur pays après la décision des autorités de fermer les frontières, dans le cadre de mesures préventives contre la propagation du Covid-19.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem