Catégories
A la une Mauritanie

AJD/MR : Déclaration

Suite à un appel téléphonique que le président de la République Mohamed Ould El-Ghazaouani a adressé au président Ibrahima Moctar SARR, l’Ajd-mr tient à affirmer sa préoccupation quant au contexte sanitaire inquiétant qui guette notre pays. La crise sanitaire mondiale née de l’épidémie du COVID-19 nous impose une attitude de patriotisme qui passe par l’affirmation de notre solidarité pleine et entière à l’égard des autorités de notre pays dans la gestion de cette menace face à laquelle notre pays, si démuni, a besoin de toutes ses ressources pour se protéger.

Le président Ibrahima Moctar SARR a réaffirmé au chef de l’État notre engagement à ses côtés dans ce difficile combat contre l’épidémie. Cette bataille que notre peuple se doit d’engager contre la maladie va exiger des sacrifices et des renoncements difficiles : renoncement à nos libertés, renoncement à nos habitudes et à notre confort habituel.

C’est pourquoi, nous avons besoin d’être solidaires des pouvoirs publics dans la difficile mission de gestion de cette crise qui met en mal même de grandes puissances industrielles.

L’Ajd-mr se dit prête à contribuer à cet effort de solidarité nationale. Elle appelle également tous ses militants et toutes ses structures à se tenir prêts pour prêter main fortes aux autorités de notre pays dans leur mobilisation contre l’épidémie.

L’Ajd-mr appelle également les pouvoirs publics à être attentifs à la détresse de nos nombreux concitoyens qui vivent du secteur informel et au jour le jour. Un geste de soutien particulier de la part de l’état à leur égard est nécessaire, voire vital dans cette période de restriction des mobilités. Des vivres doivent leur être distribués pour les aider à faire face à cette période difficile.

Aussi, nous appelons les populations, notamment celles de la vallée, touchées dans leur mobilité par la fermeture de nos frontières avec le Sénégal et le Mali, à accepter le sacrifice qu’impose hélas la lutte contre la pandémie. Mais nous invitons également les forces de l’ordre qui y sont déployées à faire preuve de tact et de compréhension vis à vis de ces populations qui, par le passé, vécurent de douloureuses expériences avec nos forces de l’ordre. Le besoin de faire respecter les restrictions liées à la lutte contre la pandémie ne doit pas donner prétexte à la résurgence de vieilles pratiques de violence gratuite.

Dans cette période trouble où la pandémie nous menace dans nos vies, la Nation à travers ses forces vives a besoin de se rassembler. L’Ajd-mr en est consciente et y contribuera à la juste place qui est la sienne.

La cellule de communication

Nouakchott, le 24 mars 2020