Catégories
A la une

Lettre ouverte à son excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président de la République islamique de Mauritanie

Lettre ouverte à son excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président de la République islamique de Mauritanie

Monsieur le président,
J’ai  l’insigne  honneur  de saisir l’occasion de votre accession á la Magistrature suprême de notre pays  pour  vous souhaiter plein  succès dans  la réalisation  des objectifs fixés et pour attirer votre attention  sur l’impérieuse  nécessité  d’insuffler une  dynamique  de rigueur, de justice  et d’impartialité  dans la gestion  des affaires du pays, gangrenée jusqu’ici par une vague de clientélisme politque et ses corollaires : favoritisme et opportunisme qui fustigent normes et éthique. Cet état de fait  a eu pour conséquence  l’ancrage  dans la société d’une logique  de légèreté  qui secoue  le pays  depuis plusieurs années et qui a fait émerger  des individus  sans scrupules  et avides  de célébrité  dont  certains  brandissent  haut et fort  l’impiété pour s’attaquer  à notre sainte religion, d’autres s’en  prennent à l’unité nationale  à travers des discours séparatistes,  racistes pour culpabiliser notre pays et ternir son image.
La goutte  qui a fait déborder  le vase fut la mise en liberté de Ould M’khaitir, prônée  contre toute attente par certains Imams de Mosquée. Cet acte a encouragé  des dépravés de la société à agir de la même manière tout comme la souplesse  observée  à l’égard  des semeurs  de divisions a influencé  d’autres, tentés par cette  sale besogne. Aussi, ce jeu ignoble, source  de tout  malheur  pour  la Mauritanie  doit être  éliminé  avant  qu’il ne soit trop tard  conformément à l’adage qui dit « vaut  mieux prévenir que guérir».
Vous n’êtes  pas sans savoir, Monsieur  le président, que la masse silencieuse  réclame plus d’égalité  de chance dans les services  offerts  par l’Etat pour faire sortir  la majorité du peuple  de la précarité  consécutive  à  la concentration  de la richesse entre les mains d’une poignée  de personnes,  devenue  une lignée politique rapprochée par tous les régimes. Monsieur  le président , venir  en rescousse  pour sauver  notre  société  de la perdition  sur  le plan  moral requiert  le durcissement au maximum  des peines infligées  à tous les meneurs de campagnes  d’impiété ou de division  raciale pour qu’elles  soient  aussi sévères  que celles prévues  en cas de haute trahison.
Comme vous le savez Monsieur  le président, le patriotisme et l’intégrité morale  qui  étaient  de mise  auparavant ont permis  à la Mauritanie  naissante  de forger  de fortes institutions, malgré  l’entourage hostile  et de  rayonner  dans le respect  au même  titre que  les grandes nations. Notre pays a aujourd’hui plus que jamais besoin de la mise en oeuvre de ces valeurs et d’une dose de moralité  en guise de paradigme de gestion des affaires  du pays pour freiner  la montée en puissance de la primauté des intérêts personnels  par rapport à l’intérêt national afin d’instaurer  un climat  propice au développement  économique et social, susceptible  de garantir  un avenir  sûr pour  notre  pays.
Comptant  sur votre  clairvoyance, je vous souhaite  bonne  réception  et je vous prie d’agréer, Monsieur  le Président,  mon profond respect.

Mohamed Ahmed Cheikh, Ingénieur Principal de Pêche

lecalame.info