Catégories
A la une

Les engagements du président de la république: rejet de l’injustice et de la discrimination.

Ghazwani
Les engagements du président de la république (تعهّداتي)

Les engagements du président de la république (تعهّداتي) se distinguent par leurs caractères rigoureux du rejet de l’injustice et de la discrimination.
C’est dans cet esprit que le premier ministre a adressé une circulaire à tous les ministres de son gouvernement, leur ordonnant d’enregistrer toutes les plaintes des fonctionnaires, qui portent sur l’injustice et la discrimination.
Les cabinets des ministres du gouvernement de Ould Cheikh Sidiya sont chargés de faire un compte rendu mensuel du traitement des injustices sévissant dans l’administration publique.
Le premier ministre, conformément aux engagements du président de la république, veille à apporter des correctifs aux dysfonctionnements liés à l’injustice, mais également à la discrimination.
Par ailleurs, certains membres des cabinets ministériels, dont ceux du ministère des affaires étrangères et de la coopération, font partie des conseillers qui entretiennent les injustices et la discrimination raciale.
De ce fait, étant donné que les conseillers du ministre des affaires étrangères, qui ont la charge d’apporter des correctifs aux injustices, sont ceux qui ont accentué les discriminations ces dernières années, cette circulaire n’aura aucun effet. Elle revient à jeter sa poudre aux moineaux.
Aussi le droit de réserve, dont se servent les deux conseillers du ministre des affaires étrangères, afin de museler ceux qui dénoncent l’injustice et la discrimination raciale dans l’administration publique, n’aura-t-il du sens que dans la mesure où la garde rapprochée du ministre des affaires étrangères consent à mettre fin à leurs politiques racistes et discriminatoires.
Mohamed kide

Catégories
A la une

Le Candidat Mohamed Ould Maouloud déclare que sa candidature vise à libérer le pays de l’injustice

Le candidat aux élections présidentielles de 2019, M. Mohamed Ould Maouloud a déclaré, au cours d’un meeting électoral qu’il a présidé dimanche après-midi à Zouérate, que l’objectif visé par sa candidature est de libérer le pays de l’injustice, de la pauvreté et du chômage que connait le pays depuis ces 10 dernières années.

Le candidat a passé en revue le bilan négatif du régime marqué par la mauvaise situation politique, économique et sociale, cause de pauvreté et de chômage particulièrement chez les jeunes. Il a indiqué que la ville de Zouérate vit les problèmes de la SNIM et du quartier Tarhile, soulignant que le régime actuel a pratiqué une politique qui a détruit la société et dilapidé ses bénéfices par l’exécution de projets qui ne servent pas les intérêts de la SNIM.

M. Mohamed Sidi Maouloud a ajouté que le clientélisme et la mauvaise gestion ont conduit cette société à vendre, sous le manteau, l’importante mine de F’dérik. Le candidat a aussi abordé le cas du quartier Tarhile dont les habitants manque d’eau, d’électricité, de routes et d’autres services essentiels dont les citadins en ont besoin pour mener à bien leurs activités avant de précisé que, s’il est élu, il va reconsidérer la vente de la mine de F’dérik et associer les travailleurs de la SNIM à sa gestion tout comme il va électrifier le quartier Tarhile et trouver une solutions aux travailleurs journaliers.

M. Mohamed Sidi Maouloud a invité les jeunes de Zouétate à créer une révolution pacifique en éliminant la pratique de l’injustice à travers les urnes.

Il a enfin remercié les habitants de Zouérate et à travers eux les populations du Tiris-Zemmour pour l’accueil chaleureux qu’ils lui ont réservé et pour leur combat héroïque avant de les exhorter à voter en sa faveur.

Le meeting s’est déroulé en présence des représentants des partis politiques.