Catégories
A la une

Chtouka Ait Baha, Province d’Agadir, au centre d’une nouvelle stratégie de développement agricole lancée par le Roi du Maroc

Chtouka Ait Baha, Province d’Agadir, au centre d’une nouvelle stratégie de développement agricole lancée par le Roi du Maroc
Chtouka Ait Baha, Province d’Agadir, au centre d’une nouvelle stratégie de développement agricole lancée par le Roi du Maroc

Chtouka Ait Baha, Province d’Agadir, au centre d’une nouvelle stratégie de développement agricole lancée par le Roi du Maroc

Dans le cadre du plan national baptisé « Green 2020-2030 », le Souverain marocain, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, a lancé, le 13 février 2020, à Chtouka Ait Baha, la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole et celle relative au développement du domaine des eaux et forêts du nom de « Forêts du Maroc ». 

L’objectif premier de ce plan est la genèse d’une nouvelle génération de plus de 350 000 ménages de classes moyennes agricoles en mobilisant près d’un million d’hectare de terres collectives pour encourager une nouvelle vague de jeunes entrepreneurs afin de renforcer ses exportations et son PIB pour atteindre environ 250 milliards de Dirhams en 2030.

Il est acquis que ses deux nouvelles stratégies, agricole et eaux et forêts, lancées par le Souverain marocain, seront mises en œuvre dès 2020 pour qu’elles puissent s’ériger en vecteur de développement, génératrice de richesse et de préservation de la biodiversité par le repeuplement, d’ici 2030, de 133 000 hectares de forêts, la création d’environ 28 000 postes d’emplois directs supplémentaires, outre l’amélioration des revenus des filières de productions et de l’éco-tourisme.

Le Souverain marocain a ensuite procédé au lancement du projet de plantation de 100 hectares d’arganier dans la commune d’Imi Mqouren, un projet qui entre dans le cadre du programme de plantation de l’arganier agricole dans la province de Chtouka Ait Baha sur une superficie de 1.250 hectares.

Le Roi du Maroc a également procédé, dans la localité de Douira, Commune d’Inchaden, au lancement des travaux de réalisation du réseau d’irrigation à partir de la Station de dessalement d’eau de mer d’Agadir d’une superficie de 20 hectares, dont les travaux de réalisation enregistrent un taux d’avancement de 65% et est l’une des plus grandes stations de dessalement au niveau de la région méditerranéenne et africaine et a pour ambition de satisfaire les besoins en eau potable du Grand Agadir et en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka.

Ce projet, fruit d’un partenariat public-privé, vise aussi la sécurisation de l’alimentation en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka et la préservation des activités agricoles dans la région, particulièrement les cultures à forte valeur ajoutée, ainsi que la capitalisation de l’expérience du secteur privé.

D’un coût global de 4,41 milliards de Dirhams, dont 2,35 milliards de Dirhams pour sa composante irrigation et 2,06 milliards de Dirhams pour sa composante d’eau potable, ce projet, unique en Afrique, consiste en la mise en place des meilleurs procédés, notamment la technologie d’osmose inverse, et équipements existants actuellement dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et de la distribution de l’eau.

Ainsi donc, c’est un nouvel élan que vient de lancer le Roi Mohammed VI au secteur agricole avec le lancement de deux programmes stratégiques « Génération Green » et « Forêts du Maroc » se basant sur la valorisation de l’élément humain et la consolidation des filières agricoles.

Farid Mnebhi.

Catégories
A la une

La Commune d’Ait Melloul mise à l’honneur par le Roi du Maroc

Le Roi Mohammed VI a procédé, le 12 février 2020, à la Commune d’Ait Melloul à l’inauguration de la plateforme des jeunes « Argana » pour l’écoute et l’orientation, donnant ainsi une forte impulsion aux programmes de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), qui est à sa troisième phase.

Ce projet, réalisé dans le cadre du programme III de l’INDH « Amélioration du Revenu et Inclusion Economique des Jeunes », témoigne de l’intérêt particulier que porte le Souverain du Maroc à l’épanouissement des jeunes et de sa volonté de les doter d’outils variés à même de stimuler l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat chez eux et de leur garantir une meilleure intégration socio-économique.

Ce projet, dont le coût de réalisation avoisine les 07 millions de Dirhams, abrite des espaces d’accueil, d’entreprenariat, d’emploi et d’écoute, un auditorium, des ateliers, une médiathèque, une salle de sport et un terrain de mini foot. Il constitue également un carrefour de rencontre des différents acteurs impliqués dans le chantier de l’intégration des jeunes et une réponse aux attentes des jeunes à la recherche d’opportunités d’emploi, ambitionne de faciliter l’accès des personnes cibles à l’information relative au marché du travail et à les encourager à créer leurs propres entreprises.

Cet espace, encadré par des équipes spécialisées dans l’orientation, se veut être à l’écoute, à l’accompagnement des bénéficiaires dans le processus de conception de leurs projets professionnels et permettra, assurément, aux jeunes de la région Souss-Massa de tirer le meilleur parti du Programme Intégré d’Appui et de Financement des Entreprises et comporte plusieurs mesures destinées à contenir tout en dépassant les difficultés entravant l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

A rappeler que la plateforme des jeunes « Argana » s’inscrit dans le Programme III de l’INDH « Amélioration du Revenu et Inclusion Economique des Jeunes » qui mobilise une enveloppe budgétaire de 18 milliards de Dirhams au titre 2019-2023, et s’articule autour de quatre principaux programmes, à savoir la résorption des déficits en matière d’infrastructures et des services de base, l’accompagnement des personnes en situation de précarité, l’amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes et l’impulsion du capital humain des générations montantes.

La préservation de la dignité du citoyen, amélioration de ses conditions de vie et valorisation du capital humain, telles sont les objectifs principaux de la troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, qui a soufflé cette année sa première bougie avec à son actif plusieurs réalisations et initiatives.

A cette occasion, le Roi du Maroc a procédé à la remise de vingt-huit minibus, dont 26 de transport scolaire et deux pour le transport de sportifs, aux Présidents de Communes et d’Associations bénéficiaires relevant de la Préfecture d’Agadir-Ida-Outanane. Ces minibus, acquis dans le cadre de l’INDH, ont pour objectif unique de participer à l’amélioration des conditions de scolarité, à la lutte contre la déperdition scolaire des élèves des zones rurales cibles et à la promotion des activités sportives.

Farid Mnebhi.