Catégories
A la une

Mauritanie : les experts du G5 sahel recherchent des solutions de lutte contre le terrorisme

A Nouakchott la capitale mauritanienne, ce 12 mars 2020, il y a eu des échanges entre le Secrétariat Exécutif du G5 Sahel et l’Ambassade de France en Mauritanie sur le suivi des conclusions du sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel et de la France tenu le 13 janvier 2020 à Pau.

On se souvient qu’à l’issue du 6ème sommet du G5 sahel qui s’était tenu le 25 février 2020 à Nouakchott, toujours la capitale mauritanienne, le nouveau président de la république Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani avait été désigné par ses pairs pour prendre la tête de l’organisation en charge de la lutte contre le terrorisme dans le sahel.

On se souvient également que le nouveau président du G5 sahel Mohamed Ould Cheikh Ghazouani prenait en héritage une organisation militairement diminué et économiquement exsangue qui réclame de plus en plus de l’argent et des fonds nécessaires pour financer sa lutte contre le terrorisme dans le sahel nonobstant le budget de 400 millions d’euros qui avait été levé à Bruxelles en 2018 en présence d’autres chefs d’Etats européens

En plus de ce manque criard des fonds de financement pour la lutte contre le terrorisme dans le sahel, le nouveau président du G5 sahel et par ailleurs nouveau président de la république de Mauritanie, devra aussi prendre en compte, la faible mobilisation de la force militaire qui s’élève à plus de 5 000 hommes et que les Etats membres peinent à regrouper.

source URL: https://lopinionplus.com/mauritanie-les-experts-du-g5-sahel-recherchent-des-solutions-de-lutte-contre-le-terrorisme/

Catégories
A la une

Lutte contre le terrorisme : L’Union africaine prévoit d’envoyer 3 000 soldats dans le sahel

(Niamey et les 2 jours) – L’Union africaine compte déployer 3 000 soldats pour appuyer les pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) dans la lutte contre le terrorisme.

« Sur décision du sommet de travailler au déploiement d’une force de 3.000 hommes pour aider les pays du Sahel à affaiblir les groupes terroristes, je pense que c’est une décision sur laquelle nous allons travailler avec le G5 Sahel et la Cédéao. Cette décision a été prise parce que, comme vous le voyez, la menace progresse et devient plus complexe », a annoncé Smail Chergui, Commissaire en charge de la paix et de la sécurité de la Commission de l’UA.

Comme le précise ce dernier, à l’AFP, le déploiement est prévu pour durer six mois.

Au cas où la décision est finalement confirmée par l’Union africaine, ces hommes viendront appuyer les forces du G5 Sahel, américaines et françaises qui luttent déjà contre les groupes terroristes dans cette région.

Catégories
A la une

Lutte contre le terrorisme : des militaires guinéens dans le programme Flintlock en Mauritanie

Lutte contre le terrorisme : des militaires guinéens dans le programme Flintlock en Mauritanie
Lutte contre le terrorisme : des militaires guinéens dans le programme Flintlock en Mauritanie

Conférence de presse téléphonique, à l’ambassade des USA en Guinée, ce jeudi 13 février portant sur l’exercice militaire contre le terrorisme en cours en Mauritanie, à travers le programme Flintlock 2020. Une conférence animée par l’ambassadeur des USA en Mauritanie, Michael J. Dodman.

Au cours de cette conférence téléphonique portant sur l’exercice militaire conjoint Flintlock 2020 commandité par le commandement des opérations spéciales en Afrique (SOCAFRICA) en Mauritanie et au sahel, qui regroupe dix pays Africains, dont la Guinée. Et aussi les Etats-Unis et la France, il était question pour l’ambassadeur des Etats-Unis en Mauritanie, Michael J.Dodman d’expliquer les relations bilatérales entre les Etats-Unis et la Mauritanie, notamment des mesures pour le développement et des actions diplomatiques, ainsi que le rôle des Etats-Unis pour développer les capacités de forces de sécurité et de défense afin de renforcer la capacité de la Mauritanie et du sahel à gérer les menaces terroristes.

Le programme Flintlock étant un exercice annuel militaire et de maintien de l’ordre public intégré, dirigé par l’Afrique, qui depuis 2005, renforce les forces des principaux pays partenaires en Afrique du nord et de l’ouest, ainsi que les forces d’opérations spéciales occidentales.

” Flintlock est le premier et le plus important exercice annuel des forces d’opérations spéciales du commandement des Etats-Unis pour l’Afrique. Cet exercice vise à renforcer la capacité des principaux partenaires de la région à lutter contre les organisations extrémistes violentes, à protéger leurs frontières et à assurer la sécurité de leurs populations. En outre, l’exercice renforce les partenariats entre les forces d’opérations spéciales africaines, américaines et internationales et les agences d’application de la loi, augmentant ainsi leur capacité à travailler ensemble pendant les opérations multinationales continues et lors des interventions en cas de crise“, a expliqué, l’ambassadeur, Michael J.Dodman.

Quelque 1 600 militaires de plus de 30 nations Africaines et partenaires participeront à Flintlock 2020, a-t-il dit, “dans plusieurs endroits en Mauritanie et au Sénégal du 17 au 28 février 2020″.

Par ailleurs, l’ambassadeur Américain en Mauritanie a indiqué, que la lutte contre les organisations extrémistes violentes et le terrorisme, demande l’approche de toutes les sociétés pas seulement les gouvernements ou l’armées. Avant de se réjouir du bon rapport qui existence entre le gouvernement de la Mauritanie et les Etats-Unis.

De son côté, le chef de la coopération armée entre les Etats-Unis et la Guinée, Major Fadji K Kumapley a rappelé que la Guinée est à sa deuxième participation cette année au programme de Flintlock. Et il a ensuite mentionné que 47 militaires Guinéens sont déployés pour l’opération contre les extrémistes violentes et le terrorisme prévue à partir du 17 février prochain en Mauritanie et au sahel.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22
Mediaguinee

Catégories
Mauritanie

Le ministre des Affaires étrangères expose au forum de Paris l’approche multidimensionnelle de notre pays de lutte contre le terrorisme

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, a présenté, mercredi au forum de Paris, au cours d’une séance sur la paix et la sécurité, l’approche multidimensionnelle de notre pays de lutte contre le terrorisme.

Cette approche consacre une grande attention, entre autres, à la conformité du droit international, au renforcement de l’arsenal juridique, à l’asséchement des sources financières du terrorisme et à l’éradication de ses sources d’embrigadement par des contre-campagnes contre l’extrémisme.

Au cours de cette mission, le ministre est accompagné après notre ambassadeur à Paris, SEM. Ahmed Ould Bahiya et par M. Sidi Mohamed Ould Sidaty, ambassadeur, chargé de mission au Cabinet du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur.