Catégories
A la une Mauritanie

Le président mauritanien appelle à une union sacrée autour de la lutte contre le COVID-19

18 Mars 2020

Nouakchott, Mauritanie, 18 mars (Infosplusgabon) – Profitant d’une audience  avec l’opposant historique, Ahmed Ould Daddah, leader du Rassemblement des forces démocratiques (RFD) et plusieurs fois candidat malheureux à l’élection présidentielle, le président mauritanien, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, a lancé à ses compatriotes un appel à l’union sacrée autour de la lutte contre le coronavirus.

« Ghazouani a demandé à Daddah une implication et une forte mobilisation des forces vives de l’opposition aux côtés du gouvernement, des autorités sanitaires et experts en ce domaine, dans le cadre d’une vaste action de sensibilisation des populations pour le respect des consignes permettant de réduire au minimum et même d’interrompre, la chaîne de contamination du coronavirus (COVID-19) », explique une source bien informée.

Un seul cas de coronavirus (COVID-19) détecté sur un étranger travaillant pour une compagnie aurifère a jusque-là été déclaré en Mauritanie vendredi soir.

Cependant, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures visant à contenir les risques d’avancés de la pandémie signalée dans les pays voisins qui ont  enregistré une centaine de cas cumulés (Algérie, Sénégal et Maroc).

© Copyright Infosplusgabon

Catégories
A la une

Mauritanie : les experts du G5 sahel recherchent des solutions de lutte contre le terrorisme

A Nouakchott la capitale mauritanienne, ce 12 mars 2020, il y a eu des échanges entre le Secrétariat Exécutif du G5 Sahel et l’Ambassade de France en Mauritanie sur le suivi des conclusions du sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel et de la France tenu le 13 janvier 2020 à Pau.

On se souvient qu’à l’issue du 6ème sommet du G5 sahel qui s’était tenu le 25 février 2020 à Nouakchott, toujours la capitale mauritanienne, le nouveau président de la république Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani avait été désigné par ses pairs pour prendre la tête de l’organisation en charge de la lutte contre le terrorisme dans le sahel.

On se souvient également que le nouveau président du G5 sahel Mohamed Ould Cheikh Ghazouani prenait en héritage une organisation militairement diminué et économiquement exsangue qui réclame de plus en plus de l’argent et des fonds nécessaires pour financer sa lutte contre le terrorisme dans le sahel nonobstant le budget de 400 millions d’euros qui avait été levé à Bruxelles en 2018 en présence d’autres chefs d’Etats européens

En plus de ce manque criard des fonds de financement pour la lutte contre le terrorisme dans le sahel, le nouveau président du G5 sahel et par ailleurs nouveau président de la république de Mauritanie, devra aussi prendre en compte, la faible mobilisation de la force militaire qui s’élève à plus de 5 000 hommes et que les Etats membres peinent à regrouper.

source URL: https://lopinionplus.com/mauritanie-les-experts-du-g5-sahel-recherchent-des-solutions-de-lutte-contre-le-terrorisme/

Catégories
A la une

2500 femmes vont bénéficier de projets porteurs de revenu

« Au total 2500 femmes vont bénéficier de financements de projets générateurs de revenu et formations et stages sur la gestion de petits et moyens projets et ce dans le cadre du programme ‘mes priorités’.

Elles sont issues des deux Hodhs et du Guidimakha, zone d’intervention du projet : Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel », tel est l’objectif d’une réunion de restitution, tenue vendredi, au ministère des Affaire sociales, de l’Enfance et de la Famille.

Supervisant la réunion, le secrétaire général du ministère des Affaire sociales, de l’Enfance et de la Famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Ould Sidi Yahya, a précisé que l’autonomisation de la femme constitue une priorité capitale dans le programme du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Il a ajouté que le nombre 2500 avoisine les 50% du quota réservé à la femme dans le programme ‘mes priorités’, lancé, récemment par son département. « Ce quota est de 6000 femmes », a-t-il dit.

M. Ould Sidi Yahya a enfin précisé que les bénéficiaires subiront, dans un premier temps, des formations et stages sur la gestion des petits et moyens projets avant d’accéder, en second lieu, aux financements, notant que les femmes bénéficiaires étaient choisies en fonction de leur productivité et de la nature de l’activité économique dominante dans leurs wilayas respectives.

La réunion s’est déroulée en présence de l’équipe technique en charge du rapport de sélection des bénéficiaires.

ezahra.info

Catégories
Santé

Mauritanie/ Coronavirus : Tous les établissements scolaires publics et privés fermés pour une semaine.

Suite à l’apparition du premier cas confirmé du coronavirus et son annonces officielle par l’OMS « épidémie mondiale », le Comité interministériel chargé du suivi de l’évolution du coronavirus (COVID-19) a tenu une réunion d’urgence sous la présidence du Premier ministre et arrêté une série de mesures dont la fermeture des établissements scolaires pour une semaine et la mise en service d’un numéro vert. Le gouvernement rassure les citoyens que tous les services de l’Etat et ses moyens sont suffisamment mobilisés pour toute éventualité. Voici le communique du comité interministériel :

« Le Premier ministre, M. Ismail Bedda Cheikh Sidiya, a présidé, samedi matin, une réunion du Comité interministériel chargé du suivi de l’évolution du coronavirus (COVID-19). Le comité a examiné la situation de propagation du virus, surtout après la constatation du 1er cas du virus en Mauritanie et sa récente proclamation par l’OMS « pandémie« . A cette occasion, le comité a passé en revue les mesures rapides prises par les services sanitaires spécialisés immédiatement après l’annonce de l’apparition des symptômes de la maladie, vendredi, chez un ressortissant étranger et sa confirmation ‘’positif ‘’ à l’issue des analyses médicales.. A cet effet les différents services sanitaires spécialisés exercent les investigations approfondies sur les conditions d’entrée du sujet atteint au pays et l’identification des personnes avec lesquelles il a eu des contacts aussi bien dans l’avion qu’après son arrivée à Nouakchott pour prendre toutes les dispositions susceptibles d’empêcher la propagation du virus. Suite à cette situation, le gouvernement a décidé, dans le cadre de la seconde phase de la stratégie nationale de lutte contre la pandémie, stratégie tracée par le gouvernement, en application des instructions du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, la prise d’une série de mesures qui seront immédiatement mises en vigueur :

1-Confinement de tous les voyageurs venus en Mauritanie des zones endémiques pour une période de 14 jours avec isolement total. Les services compétents du gouvernement mettront en place les modalités appropriées pour la mise en œuvre de cette mesure ;

2 – Réduction et renforcement de la surveillance sanitaire au niveau des points de passage frontaliers, afin de maitriser les zones d’accès au pays et d’assurer un contrôle sanitaire efficace à tous les passants.

3 -Tous les établissements scolaires publics et privés : écoles, universités et instituts seront fermés pour une semaine. Cette mesure sera réexaminée après cette période suivant l’évolution de la situation ;

4-Les citoyens sont appelés, à titre préventif, à éviter les rassemblements, les festivités et les cérémonies qui suscitent la présence de plusieurs personnes dans un même endroit ;

5-Mise en service d’un numéro vert 1155 pour répondre aux questions des citoyens ayant trait au virus et leur permettre d’annoncer tout cas suspect.

Au moment où le gouvernement appelle les citoyens à adopter les mesures préventives nécessaires, il tient à les rassurer que tous les services de l’Etat et ses moyens sont suffisamment mobilisés pour toute éventualité. Il s’engage également à annoncer rapidement tous les évènements éventuels relatifs à cette épidémie. Qu’Allah nous protège contre ce mal ».

source: AMI (Agence Mauritanienne d’Information)

Catégories
A la une

Le Président de la République reçoit le Président et des membres du Haut Conseil d’État libyen

Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a reçu en audience, jeudi en début d’après-midi, M. Khaled Omar El Mechri, président du Haut Conseil d’État Libyen, en compagnie de membres du Conseil.

À sa sortie audience, M. Khaled Omar El Mechri a fait la déclaration suivante : « Notre arrivée à Nouakchott s’inscrit dans le cadre des visites fraternelles qui prolongent nos contacts dans notre environnement maghrébin, arabe et africain. Il s’agit pour nous de donner une vision claire du dossier libyen, d’examiner avec nos frères mauritaniens nos relations bilatérales et de prospecter, ensemble, les moyens de les renforcer et de les densifier.

Nos entretiens avec le Président de la République se sont focalisés sur la question libyenne et les moyens d’appui à une solution pacifique qui se fonde sur l’arrêt des confrontations armées et l’entrée dans une phase de stabilité et de référendum sur la constitution, pour conduire, par la suite, à des élections législatives.

Nous avons constaté une parfaite identité de vue sur l’ensemble des sujets que nous avons abordés avec Son excellence le Président de la République qui est bien au fait de la situation en Libye.

La Mauritanie est affectivement membre de la commission de haut niveau pour le dossier Libyen, et nous avons eu précédemment une rencontre lors du dernier du groupe qui s’est tenu à Brazzaville.

Notre rencontre avec le Président mauritanien a été également l’occasion de discuter des projets, qui feront ultérieurement l’objet d’étude par les techniciens des deux parties, en vue de relancer la coopération bilatérale et de la dynamiser. Nous félicitons le peuple mauritanien pour les élections qu’il a menées, et le Président de la République pour la confiance que les Mauritaniens ont placée en lui. Nous souhaitons à la Mauritanie davantage de progrès, de prospérité et de bonheur, et au peuple mauritanien, la pleine réalisation de ses aspirations et de ses ambitions.

Nous partageons, ensemble, les mêmes substrats culturels, historiques et spirituels, de telle sorte qu’en Mauritanie, nous nous sentons en Libye, d’autant plus que les racines d’une bonne partie de la société libyenne se trouve ici en Mauritanie et dans cette région.

Nous poursuivrons cette dynamique de contact, d’échange et de concertation, et remercions Son Excellence le Président de la République pour la qualité de l’accueil. Nous souhaitons au peuple mauritanien frère progrès et prospérité.

L’audience s’est déroulée en présence de MM Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, directeur de Cabinet du Président de la République, Sidi Mohamed Ould Bouna, Mohamed Lemine Ould Cheikh El Hadrami et Sidi Mohamed Ould Domane, chargés de mission à la Présidence.

Catégories
A la une

Création d’un groupe parlementaire d’amitié mauritano-émirati

La création d’un groupe parlementaire d’amitié Mauritanie-Émirats Arabes Unis a été annoncée, jeudi, à l’Assemblée Nationale à Nouakchott.

Le nouveau groupe œuvrera au renforcement et au développement des relations de coopération unissant les deux pays dans l’intérêt mutuel des deux peuples frères.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, M. Hamadi Ould Meimou, a exprimé sa joie de superviser le lancement des travaux de ce groupe, souhaitant qu’il constitue un pilier de la coopération existant entre la République Islamique de Mauritanie et les Émirats Arabes Unis, en particulier en matière parlementaire.

Il a, ensuite, souligné que les relations mauritano-émiraties ont connu ces derniers temps une forte impulsion, suite à l’heureuse visite effectuée par le Président de la République et la grande hospitalité dont il a été l’objet.

Pour sa part, le président du groupe parlementaire d’amitié Mauritano-émirati, le député Khattri Ould Cheikh Mahmoud, a précisé qu’il espère que la création de ce groupe constituera une nouvelle pierre qui s’ajoutera à l’édifice des relations de fraternité et de coopération qui lient les deux pays. Il a également rappelé que cet édifice est bâti sur l’imbrication des liens de sang et de religion ainsi que la communauté de destin, les intérêts mutuels, la volonté des deux pays et les aspirations légitimes des deux peuples.

Il a affirmé que le tournant décisif que traverse actuellement la nation arabe exige de notre part le soutien aux politiques des deux pays, visant à élever les valeurs de paix, de pardon, d’amour, de manière à poursuivre la communication, à raffermir la coopération et la complémentarité. Sans oublier l’appui de l’initiative, de la créativité, l’ouverture économique, la lutte contre l’extrémisme, le radicalisme et l’acculturation.

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a indiqué que les résultats de la dernière visite effectuée par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, aux Émirats Arabes Unis et la chaleureuse hospitalité avec laquelle il y a été accueilli illustre la solidité et la profondeur de ces relations.

Il a indiqué que la Mauritanie souhaite l’échange d’expertises avec l’État des Émirats Arabes Unis pour bénéficier de son expérience dans l’essor du développement, le renforcement de la stabilité, la diversification des ressources, secteurs dans lesquels les Émirats constituent un exemple à suivre pour de nombreux pays du monde.

Quant à l’ambassadeur émirati à Nouakchott, SEM. Hamad Ghanem Hamad Lemhiri, il a souligné que le groupe contribuera au renforcement des relations bilatérales.

Il a enfin dit que la création de ce groupe intervient suite à l’évolution des relations mauritano-émiraties, sous la sage impulsion des dirigeants des deux pays, Son Altesse Cheikh Khalifa Bin Zayed Al-Nahyan et Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Catégories
A la une

M. Boukadoum reçu par le président mauritanien

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été reçu hier à Nouakchott par le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique un communiqué du ministère.

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été reçu hier à Nouakchott par le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique un communiqué du ministère.
«Dépêché par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune auprès de son homologue mauritanien, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a été reçu par le Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a remis une lettre du Président Tebboune», précise le communiqué.
L’audience à été l’occasion pour «affirmer l’attachement des deux pays aux relations de fraternité et de coopération les liant et renouveler leur détermination à aller de l’avant dans le renforcement des relations économiques et l’échange commercial et culturel entre l’Algérie et la Mauritanie».
Les deux parties ont également «exprimé leur volonté de poursuivre et de renforcer la tradition de concertation politique bilatérale sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun», ajoute la même source. Durant sa visite à Nouakchott, M. Boukadoum a été reçu par le Premier ministre mauritanien, Cheikh Ould Sidiya.
M. Boukadoum s’est entretenu avec son homologue mauritanien, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, conclu la même source.

elmoudjahid.com

Catégories
Economie

Quand l’Espagne se tourne vers la pêche mauritanienne. Résultat

A la fin de sa visite de deux jours à Nouakchott M. Luis Planas Puchades, ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, et lors d’une conférence de presse juste après une entrevue avec le président mauritanien le Général Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à la fin de sa visite de deux jours à Nouakchott, a révélé que ses entretiens avec les responsables mauritaniens permettront d’approfondir les discussions sur des sujets qui sont au cœur même de la coopération future :

« La coopération entre l’Espagne et la Mauritanie s’intensifie et s’élargit. Cette coopération touche le secteur des pêches en particulier, mais aussi la promotion des relations entre la Mauritanie et l’Union Européenne ».

Nouakchott et Bruxelles sont liés par un important Accord de pêche qui permet aux bateaux européens de pêcher dans les aux mauritaniennes de l’Atlantique en contrepartie d’une compensation financière de l’ordre de 60 millions d’euros par an.

L’Espagne est le pays européen qui tire plus de profits de cet Accord grâce à une forte présence de ses navires et de son effort de pêche.

source URL: https://fr.hibapress.com/news-45458.html

Catégories
A la une

La coopération entre Madrid et Nouakchott s’intensifie (ministre)

Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas Puchades a affirmé, lundi à Nouakchott, que la coopération entre son pays et la Mauritanie s’intensifie et s’élargit. »Cette coopération, a-t-il souligné, touche le secteur des pêches en particulier, mais aussi la promotion des relations entre la Mauritanie et l’Union Européenne ».

M. Puchades s’adressait à la presse au sortir d’une entrevue avec le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à la fin de sa visite de deux jours à Nouakchott.

Selon lui, ses entretiens avec les responsables mauritaniens permettront d’approfondir les discussions sur des sujets qui sont au cœur même de la coopération future.

Le ministre espagnol a ajouté avoir discuté avec son hôte de l’aide que son pays peut apporter à la Mauritanie et de l’action commune visant à réaliser le progrès et la prospérité des deux peuples.

« L’action que nous menons ensemble s’inscrit dans le cadre des rapports entretenus avec l’Union Européenne et au-delà dans le cadre bilatéral », a-t-il dit.

Nouakchott et Bruxelles sont liés par un important accord de pêche qui permet aux bateaux européens de pêcher dans les aux mauritaniennes de l’Atlantique en contrepartie d’une compensation financière de l’ordre de 60 millions d’euros par an.

L’Espagne est le pays européen qui tire plus de profits de cet accord grâce au à une forte présence de ses navires et de son effort de pêche.

APA

Catégories
A la une

Compte-rendu d’un organe étatique sur le show médiatique du Président!

Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a offert, jeudi soir au palais présidentiel à Nouakchott, un dîner en l’honneur des symboles de la première et de la seconde génération de la presse nationale.

Le dîner a été couronné par une conférence de presse au cours de laquelle le Président de la République a évoqué, dans le cadre de l’exécution de son programme « Mes Engagements », les domaines les plus importants de l’action du gouvernement visant à rendre justice à assurer l’équité aux victimes d’injustice et à améliorer les conditions de vie des groupes vulnérables.

Il a également abordé plusieurs questions dans une discussion ouverte et franche avec la constellation des médias. Le Président de la République a dit au début de cette conférence :

«J’attendais avec impatience cette rencontre avec les pionniers de la première et de la seconde génération de la presse nationale mais des rencontres avec des journaux et des institutions médiatiques imposées par certaines circonstances l’ont retardée.

Je veux que le débat se concentre sur les problèmes de la presse, la vision future pour la développer et plus brièvement sur des questions diverses.

Le Président de la République a affirmé qu’il accorde une grande importance à la presse nationale comme en témoigne la rencontre de ce soir qui a été réservée à elle seule avant d’assurer qu’il compte beaucoup sur les journalistes pour développer le secteur de l’information afin de servir l’intérêt du pays et son avenir.

Le Président de la République a souligné que la réforme de la presse est une responsabilité partagée entre l’Etat et les journalistes eux-mêmes, et il incombe à tous de s’acquitter de cette responsabilité.

Au sujet de la nouvelle commission d’enquête parlementaire, Le Président de la République a précisé que c’est un organe créé par l’Assemblée nationale dont c’est la prérogative et qui est la seule concernée. » J’ai appris qu’un délai de six mois a été donné à la commission pour présenter les résultats de son travail, et elle est avant tout une autorité souveraine indépendante qui exerce son rôle dans le cadre du fonctionnement régulier des institutions d’un Etat de droit qui respecte l’indépendance des pouvoirs dans un système démocratique », a-t-il dit.

M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a confirmé qu’il n’entraverait pas le travail de la magistrature ou du Parlement, que ce soit dans le cadre de la commission parlementaire ou dans d’autres cas.

En ce qui concerne le résultat de l’action du gouvernement au cours des sept derniers mois et le renforcement de l’espoir chez les groupes vulnérables, le Président de la République a noté qu’il était encore trop tôt pour faire un bilan, soulignant que le programme « Mes engagements » axe ses activités sur ceux qui subissent l’iniquité et sur l’amélioration des conditions de vie des couches défavorisées.

« À cet égard, des efforts considérables sont déployés pour exécuter les programmes arrêtés dans ce domaine »,a-t-il dit avant d’ajouter que la création de l’Agence TAAZOUR et l’action progressive exécutée par des organes spécialisés de l’Etat donnent l’assurance que les services parviendront aux bénéficiaires le plus rapidement possible.

Il a rappelé, dans ce cadre, l’option « Mes priorités » qui englobent dix domaines qui ont concerné des infrastructures de base de l’enseignement, de la santé,

le doublement de l’aide aux groupes vulnérables, l’amélioration de l’apparence des villes et la création de conditions favorables à l’emploi.

Concernant la création d’une atmosphère politique pacifique, le Président de la République a déclaré que cela est indispensable, compte tenu de l’importance de la présence d’une opposition et d’une majorité qui exercent chacune son rôle, affirmant que le processus de construction nécessite une atmosphère positive et apaisée.

Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a révélé que l’octroi de récépissé aux entités et aux partis dépend du respect de la loi avant d’affirmer que tout celui qui respecte les conditions et la règlementation définies juridiquement bénéficiera d’un récépissé que cela soit pour une association ou un parti politique.

Au sujet du mécanisme de contrôle et la garantie de l’accès des interventions aux personnes cibles, le Président de la République a déclaré que le choix des responsables de l’Agence TAAZOUR est basé sur les critères d’intégrité et de compétence qui sont jusqu’à présent , la base des nominations déjà faites et auxquelles les mécanismes de contrôle qui seront efficaces.

Concernant le ballet diplomatique qu’a connu la ville de Nouakchott au cours des dernières semaines, il précisé que les autorités suprêmes travaillent pour renforcer l’image de marque du pays et renforcer son rôle.

Le Président de la République a assuré que la tenue du sommet du G5 Sahel à Nouakchott, la présidence tournante du groupe par la Mauritanie, l’intérêt qu’accorde le gouvernement aux colonies mauritaniennes à l’étranger et à leurs préoccupations en ce qui concerne l’état-civil, le passeport diplomatique et la double nationalité sont pris en compte par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et les Mauritaniens de l’Extérieur.

Pour faire face à la sécheresse dans certaines wilayas du pays, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a assuré que le gouvernement est conscient de la situation née de l’insuffisance de la pluviométrie dans certaines wilayas avant de révéler qu’une commission interministérielle a été formée pour la circonstance et qu’elle a déjà présenté son rapport au conseil des ministres et que des mesures seront prises pour faire face à la situation.

Au sujet du dossier du Sahara Occidental, le Président de la République a affirmé que la position de la Mauritanie est constante. Elle se traduit par la reconnaissance de la République Sahraouie, par l’adoption d’une neutralité positive et d’une position à équidistance des parties en conflit. « C’est une position constante qui ne change pas », a-t-il assuré.

En ce qui concerne le Sahel, le Président de la République a indiqué qu’il existe des questions communes et de nombreux défis auxquels sont confrontés les États du Sahel dans un très mauvais contexte sécuritaire, en particulier dans la zone centre et cela suscite beaucoup d’appréhension du fait qu’il est susceptible à l’extension dans toutes les directions.

Il a ajouté que la difficulté de la situation ne veut pas dire qu’il n’est pas possible de la traiter à la lumière d’une stratégie couplant sécurité et développement et par la réalisation d’un niveau de développement capable d’attirer la sympathie des populations avec ceux qui rétablissent la sécurité.

Il a indiqué que la Mauritanie dans le cadre de sa présidence du G5-Sahel a élaboré une feuille de route dans ce sens et l’a présentée au dernier sommet sans faire l’objet d’aucune objection ni de la part des membres, ni de la part des partenaires. Il est donc possible de se baser dans ce domaine sur la vision mauritanienne.

A propos du passif humanitaire, de la propriété foncière agricole, les frictions entre éleveurs et paysans et des séquelles de l’esclavage, le Président de la République a souligné qu’il n’est pas d’accord avec le terme de réconciliation nationale car la réconciliation résulte d’une guerre civile ; le pays n’a pas vécu une telle chose, louange à Allah ; le Président de la République a souligné que la question ici est relative à l’unité nationale et que dans ce cadre des actions sont en cours pour la consolider et la renforcer ; des actions au service de la cohésion sociale et de la coexistence pacifique qui ont toujours caractérisé la vie des Mauritaniens dans toutes leurs composantes depuis la création de l’État.

Sur la question de l’esclavage, le Président de la République a déclaré qu’il existe plutôt des séquelles d’esclavage, qui se traduisent par la pauvreté, l’ignorance et le sous-développement, soulignant que dans ce cadre l’État s’emploie à améliorer les revenus des familles vulnérables et à traiter de manière efficace ces séquelles. Il n’est donc pas juste condamner l’État et de le présenter à l’extérieur comme étant un Etat pratiquant l’esclavage.

Le Président de la République a rappelé que la production du champ gazier en partage avec le Sénégal sera effective en 2022, soulignant les efforts consentis dans le domaine de la formation pour la bonne préparation de cette étape.

En ce qui concerne la lutte contre la gabegie, le Président de la République a indiqué que l’État ne sera pas laxiste avec la gabegie et les auteurs de malversations, soulignant que la publication récente des rapports de la Cour des Comptes a été faite sur ses instructions en vue d’informer le peuple dans un cadre de transparence totale ; quant à la responsabilité des fonctionnaires visés par ces rapports, les textes portant sur cette question manquent de précision.

A propos de la politique extérieure de l’État mauritanien, le Président de la République a souligné qu’elle est régie par les intérêts supérieurs du peuple mauritanien dans le cadre du respect mutuel et c’est un principe suivi avec tous.

En ce qui concerne les collaborateurs des médias publics, le Président de la République a indiqué que la question des contrats sera examinée, en attendant que les conditions soient appropriées pour le recrutement.

A propos de la réforme de l’enseignement, l’augmentation de l’âge de la retraite et la révision de l’organigramme du département, le Président de la République a souligné que trois ministères ont été chargés de l’enseignement eu égard à l’interdépendance existant entre les départements avec un accent particulier sur l’enseignement fondamental qui constitue le point de départ de toute opération de réforme.

Il a ajouté à cet égard que le ministère a présenté une feuille de route qui comprend les étapes de la réforme souhaitée, le Conseil suprême pour la réforme de l’éducation a été constitué et les consultations menées ainsi que la généralisation de la prime d’éloignement aux enseignants et aux contractuels.

Il a été mis fin au manque d’enseignants et plus de 500 salles de classe ont été construites dans 79 écoles primaires. Les travaux sont également en cours dans 47 établissements et vont s’achever dès le début de l’année scolaire prochaine.

A propos de la pandémie du Coronavirus qui a déjà touché plus de 50% des pays du monde, le Président de la République a indiqué qu’il existe une stratégie constituée de deux volets pour y faire face. Il s’agit de la conduite à tenir avec les voyageurs en provenance des pays infectés et du suivi par les autorités sanitaires mauritaniennes des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant les voyageurs de façon générale.

Au cours de la rencontre, la demande d’organiser la profession de la presse à l’image de ce qui existe dans le monde conformément aux règlements et aux critères convenus a été faite afin de mettre fin aux dépassements et autres dérives qui ne respectent pas la déontologie de la profession.

Ont été évoqués également les problèmes liés au soutien apporté à la presse, à la création d’une maison pour celle-ci, à la garantie d’une utilisation accrue des annonces publicitaires, à la création d’une école de journalisme pour former les futures générations , à établir une éthique et une discrimination positive pour les femmes des médias et à garantir l’accès aux sources d’information.

atlasinfo.info