Catégories
Mauritanie

Covid-19 ferme les frontières avec la Mauritanie.

Le 29 janvier 2008, un premier groupe de réfugiés traverse le fleuve Sénégal, de retour en Mauritanie. (NORMAND BLOUIN / X02445)

Les frontières entre le Sénégal et la Mauritanie sont fermées à compter de ce samedi 21 mars et ce jusqu’à nouvel ordre dans le cafre des mesures prises pour arrêter la propagation du Covid-19.

Le communiqué du ministère des sénégalais de l’extérieur précise que la décision de fermer les frontières a été prise d’un commun accord par les présidents sénégalais Macky Sall et mauritanien Mohamed Ould El-Ghazouani.

A l’exception des transports de marchandises, les déplacements de personnes sont interdits.

Les gouverneurs des régions de Saint-Louis, Matam et Tambacounda, ainsi que les Hauts commandements de la Gendarmerie et les directeurs généraux de la Police et de la Douane sont chargés de l’exécution de cette mesure.

Le Sénégal a enregistré neuf nouveaux cas de contamination au coronavirus (Covid-19) selon le bulletin du samedi 21 mars sur la situation du covid-19.

Ce qui porte à 56 le nombre total de cas recensés dans le pays depuis le 2 mars.

Sur 31 tests d’examen virologiques reçus, neuf sont revenus positifs.

Il s’agit de cinq cas importés, un cas contact du patient déclaré positif le 11 mars, les trois cas communautaires.

Le bilan à la date du 21 mars 2010 est de neuf nouveaux cas, 56 cas confirmés, dont cinq guéris et 51 sous traitement à Touba et Dakar.

rts.sn

Catégories
A la une

Ould El Ghazouani : La Mauritanie reconnaît la RASD tout en gardant une neutralité positive

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani

Selon le site Essahraa, le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a révélé au cours d’une conférence de presse organisée jeudi soir, 5 mars courant dans la soirée au palais présidentiel à Nouakchott, la position de la Mauritanie par rapport au dossier du Sahara Occidental et de la crise du Golfe.

Après avoir rappelé que le président mauritanien a affirmé « d’emblée, que les deux questions ne sont pas dans même assiette », le président a affirmé, selon la même source, que la position de la Mauritanie sur la question du Sahara n’a pas changé, soulignant qu’elle reconnaît la République Sahraouie tout en gardant une neutralité positive, qui s’oppose au statu quo.

« Concernant la crise au Golfe, la position de notre pays s’inscrit dans le cadre de sa politique étrangère, téléguidée par les intérêts du peuple mauritanien et de la patrie, a-t-il ajouté, précisant qu’il est responsable de ces intérêts préservés par le  respect mutuel et de traitement d’égal à égal.

Le président Ghazouani a rencontré des dizaines de journalistes mauritaniens, lors de sa première sortie médiatique depuis son élection à la présidence de la République en juin 2019 dont il  a remporté le premier tour », conclue Essahraa.

La déclaration du président Ould El Ghazouani est une véritable révélation par rapport à un sujet considérée comme un tabou dans la position de la Mauritanie vis-à-vis du conflit du Sahara Occidental. Une véritable révélation qui me manquera pas de faire grincer les dents à Rabat.

Maghreb Online

Catégories
Mauritanie

Mauritanie : La politique n’est ni une guerre de tranchées, ni le jeu de roulotte Russe.

Depuis quelques jours on apprend par la presse, que Son Excellence,Monsieur,le Président de La république,vient de recevoir le chef de l’opposition et plusieurs leaders des partis et non des moindres .

Ces rencontres faites très rapidement, 45 jours , après sa prise de fonction ,ne peuvent être interprétées autrement que comme une volonté réelle d’apaiser le paysage politique et renforcer le front intérieur.

Les leaders eux mêmes sont sortis confiants.

Malgré cela les les va- t’en guerre,toujours les mêmes de par et d’autre de l’échiquier, expriment leur désarroi sous toutes les formes car il en v’a de leur seul et éternel gagne pain:la division du spectre politique en »bons et méchants ».

L’appel à l’unité et le renforcement du front intérieur d’où qu’ils viennent sont un acte vertueux et noble.

Je suis particulièrement heureux car je n’ai jamais raté une occasion de rapprocher les points de vue, ayant toujours été l’ami de tous.

Nos hommes politiques doivent admettre :

-que la politique est l’art du possible et que l’art du possible n’est pas synonyme de compromission mais de raison.

-Que les comportements responsables et civilisés sont les caractéristiques fondamentales qui ont permis de consolider la démocratie dans les nations qui nous ont précédé sur cette voie. Ce qui leur a permis de réussir toutes les mutations sociales et économiques,.

Mutations qui ont hissé leurs peuples au niveau de leur développement actuel que nous observons maintenant.

Nouakchott,Le 18 septembre 2019

Brahim Salem ould Elmoctar ould Sambe dit »Ould Bouleiba »

Future Afrique, 18 sept 2019