Catégories
A la une

Les consuls des pays africains à Naples font un premier bilan de l’urgence sanitaire

L’Afrique est-elle tenue à distance à Naples avec le climat de tension et de peur qui règne avec la crise des coronavirus? Ou de nombreux pays chauds à cause des températures élevées parviennent à contenir l’épidémie. la reléguer à ceux qui ont eu des contacts avec des voyageurs européens déjà concernés? Ce sont précisément les consuls qui ont clarifié de nombreuses situations grâce à la connaissance de leur communauté de référence; comme Francesco Napolitano; Consul honoraire de Mauritanie et coordinateur du Fenco pour les pays africains: « Je ne suis certainement pas le seul parce qu’en Campanie , de nombreux consuls traitent avec l’Afrique, garantissant également les nouvelles de leur patrie à la communauté de Campanie. Nous, en tant que juges et parties, avons en conséquences des numéros gratuits pour les informations nécessaires, mais il faut noter qu’en Mauritanie nous n’avons que 2 cas et au Kenya il y en a 6, mais nous parlons de voyageurs étrangers américains et anglais, qui ont amené le virus arrivant en Afrique de lieux suspects, et de toute façon parlons heureusement de la situation pour l’instant sous contrôle. Il n’y a pas d’autres cas et seule l’Egypte en a quelques autres, mais nous sommes plus au nord que la ceinture sub-saharienne, et le climat est différent. Les compatriotes de la Mauritanie, en particulier , imitent les Italiens conformément aux règles et aucun citoyen mauritanien en Italie n’est affecté par le virus « .
Même Francesco Cossu, consul honoraire de Zambie et chef de la zone économique de Fenco, ajoute un peu d’optimisme à sa communauté: « La communauté zambienne observe les indications du gouvernement à la lettre et cela reflète leur caractère; parce qu’elles ont l’habitude d’obéir et elles le font avec beaucoup de dignité. Il y a des cas en Zambie et donc l’attention est devenue plus élevée, mais rappelez-vous que tout a commencé avec les arrivées de l’étranger, de personnes qui avaient quitté la France.

traduit de ildenaro