Catégories
Economie

L’Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Nigéria parmi les plus durement touchés par le Covid-19 et la chute des prix du pétrole

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Nigéria parmi les plus durement touchés par le Covid-19 et la chute des prix du pétrole

La Chambre africaine de l’énergie analyse les pays africains les plus vulnérables au milieu de la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 31 mars 2020/ — L’Angola révise le budget national et suspend le CAPEX ; Le premier développement pétrolier du Sénégal est confronté à des problèmes de financement ; Le Nigeria s’apprête à subir une perte de revenus importante ; Les analystes prévoient que le Ghana n’obtiendra que la moitié de ses revenus prévus ; Le Cameroun peut s’attendre à une baisse de 3% de la croissance économique.

Catégories
Santé

Coronavirus : Le Nigeria enregistre un premier cas

En Iran, le nombre des personnes infectées devrait fortement augmenter, a annoncé le porte-parole du ministère de la Santé HAIDAR HAMDANI / AFP

AFP
Un cas nouveau de coronavirus a été notifié et confirmé à Lagos, la capitale économique du Nigeria, rappelant les peurs déclenchées pendant l’épidémie d’Ebola qui avait touché cette mégalopole économique de 20 millions d’habitants il y a six ans.

Le ministre de la Santé Osagie Ehanire a annoncé « un cas de coronavirus (Covid-19) dans l’Etat de Lagos. Ce cas qui a été confirmé le 27 février 2020 est le premier à être recensé au Nigeria depuis le début de l’épidémie », a-t-il indiqué sur Twitter.

Le ministre a précisé qu’il s’agissait d’un Italien travaillant au Nigeria où il est revenu depuis la ville italienne de Milan le 25 février. L’Italie est en Europe un des principaux foyers de contamination du coronavirus.

« Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants », a assuré le ministre, en précisant qu’il était hospitalisé dans un centre spécialisé pour les maladies infectieuses de Lagos.

Il s’agit de la première contamination confirmée et officielle en Afrique subsaharienne, jusque là apparemment préservée de l’épidémie mondiale.