Catégories
International

Au Liban, réfugiés syriens et palestiniens vulnérables face au coronavirus

L’Obs avec AFP, publié le 05 avril 2020 à 10h00

Beyrouth (AFP) – Quartiers délabrés, camps surpeuplés, infrastructures défaillantes: au Liban, des centaines de milliers de réfugiés palestiniens et syriens vivant dans le dénuement sont particulièrement vulnérables face au nouveau coronavirus, même l’ONU et des ONG tentent de leur venir en aide.

Officiellement, au Liban, au moins trois ressortissants syriens ont contracté le virus, selon les statistiques gouvernementales. Et un Palestinien, qui ne vivait pas dans un camp de réfugiés, a également été contaminé, d’après l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).