Catégories
A la une

Dialogue politique entre la Mauritanie et l’Union Européenne: le communiqué

Dialogue politique entre la Mauritanie et l’Union EuropéenneLe Premier ministre, M. Ismail Bedda Cheikh Sidiya a présidé mardi dans la salle de conférence de la Primature à Nouakchott une séance de dialogue politique entre la Mauritanie et l’Union Européenne consacrée à la discussion de plusieurs questions nationales et régionales d’intérêt commun.

Suite à cette réunion le communiqué ci- après a été rendu public :

«Le Gouvernement mauritanien et l’Union européenne se sont réunis pour un dialogue politique le 10 décembre 2019 à la Primature.

La réunion était présidée par le Premier Ministre, avec la participation des Ministres des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur, de la Santé, de l’Enseignement fondamental et de la Réforme du Système éducatif, de l’Hydraulique et de l’Assainissement en intérim des ministres des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille et de l’Environnement et du Développement Durable, en plus du Secrétaire Général du Gouvernement, du Commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile, du Directeur de Cabinet du Premier ministre, du Conseiller du Premier Ministre chargé des Affaires politiques et diplomatiques ainsi que du Secrétaire Général du Ministère de la Défense Nationale.

Côté européen, l’Ambassadeur de l’Union européenne était accompagné par les Ambassadeurs de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne, du Royaume-Uni et par une représentante de l’Ambassadeur non-résident des Pays-Bas.

Ce dialogue politique, qui est prévu par l’Accord de Cotonou entre l’Union européenne et les pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), était le premier avec le gouvernement actuel. Il a permis d’aborder des sujets nationaux et régionaux d’intérêt commun.

Sur le plan national, le dialogue a porté sur le programme et les priorités du gouvernement, sur les investissements et le climat des affaires, ainsi que sur la situation des droits humains. L’Union européenne a salué la concertation instaurée entre le pouvoir et l’opposition qui a contribué à un climat politique apaisé propice à la mise en œuvre consensuelle des objectifs du gouvernement. Elle a aussi valorisé la cohérence des approches et la pertinence des orientations exprimées par la partie mauritanienne à ce sujet.

Au niveau régional, la prochaine présidence mauritanienne du G5 Sahel était au centre des discussions à la lumière des nombreux défis auxquels la région et l’organisation font face actuellement. L’Union européenne a confirmé son engagement de continuer à soutenir les efforts entrepris en faveur de la sécurité et de la stabilité au Sahel. Le gouvernement mauritanien a réitéré la position exprimée par le Président de la République dans son discours au sommet de Dakar sur la paix en Afrique, et qui considère que toute solution aux problèmes de sécurité au Sahel passe par la prise en main par les Etats de leur propre sécurité d’abord, par le développement socioéconomique et une réelle implication des populations locales dans ce processus ensuite.

Le dialogue a permis de renforcer davantage les relations entre la Mauritanie et l’Union européenne et leur volonté de relever tous les défis dans un esprit de partenariat positif. Les deux parties se sont mis d’accord sur l’adoption concertée d’une feuille de route pour le suivi des conclusions du dialogue politique.

Fait à Nouakchott le 10 décembre 2019″