Catégories
A la une Santé

Coronavirus en Afrique: des mesures pour limiter sa propagation


Près de deux cents contaminations par le virus ont été recensées sur le continent africain. L’ampleur de la pandémie est moins importante qu’en Asie ou qu’en Europe mais avec l’apparition de nouveaux cas, vendredi 13 mars, en Guinée ou en Mauritanie, les pays prennent des mesures pour limiter la propagation du virus.

Première mesure spontanée, celle de l’isolement et la prise en charge des personnes infectées. Il y a ensuite la restriction des déplacements des personnes.

Ainsi, la Mauritanie qui a annoncé son premier cas vendredi a suspendu tous les vols touristiques entrant sur son territoire.

La Tunisie qui compte 16 cas confirmés a fermé ses frontières maritimes et restreint les dessertes aériennes avec l’Europe et l’Égypte. Désormais, tous les voyageurs venant de l’étranger doivent s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée dans le pays.

Écoles fermées

Il y a aussi la fermeture des écoles, comme au Gabon où un étudiant a été déclaré infecté jeudi. Les autorités gabonaises annoncent la fermeture de tous les établissements scolaires jusqu’au 30 mars.

Cette mesure a également été prise en Libye, même s’il n’y a pas de cas détecté à ce jour dans le pays. Il s’agit d’une « mesure préventive » prise par les deux gouvernements rivaux.

Rassemblements de plus de 100 personnes interdits

Il y a aussi l’interdiction des rassemblements. En Guinée par exemple où un premier cas a été annoncé vendredi, le gouverneur de Conakry a interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. En Guinée également, des contrôles sanitaires sont effectués sur les voyageurs depuis la semaine dernière.

Gestes simples

Et puis enfin, il y a les mesures sanitaires au quotidien. En Centrafrique, le ministère de la Santé met l’accent sur l’hygiène publique avec des gestes simples comme installer des produits pour se laver les mains dans les lieux publics, éviter les salutations par la main ou encore « interdiction des accolades »,  comme le souligne un communiqué.

Quarantaine pour les voyageurs

Toujours dans cet esprit de prévention, Bangui impose une quarantaine aux voyageurs provenant des pays infectés par le coronavirus et interdit tous les voyages officiels vers les pays touchés par la pandémie.


RFI

Catégories
Santé

La Mauritanie annonce un premier cas du coronavirus (communiqué du Ministre de la Santé)

EPIDÉMIE La Mauriitanie annonce un premier cas du nouveau coronavirus (communiqué du Ministre de la Santé)

Le ministère de la Santé a annoncé avoir enregistré, vendredi soir, un premier cas du nouveau coronavirus confirmé par les services compétents.

Dans le cadre de la surveillance épidémiologique et en exécution de sa stratégie de communication, le ministre de la Santé annonce à l’opinion publique qu’un premier cas du nouveau coronavirus a été enregistré qui vivait avec un ami en Europe , indique le ministre dans un premier communiqué en date du 13 mars 2020.

Le communiqué révèle que l’ami de cet expatrié a été testé positif au Coronavirus en Europe, le lendemain de sa venue en Mauritanie. Les autorités sanitaires déclarent avoir pris toutes les mesures de confinement et d’isolement des ces contacts.

Le ministère de la Santé continuera de communiquer avec l’opinion publique, et de l’informer de toutes les nouveautés comme elle le fait depuis l’apparition de cette urgence sanitaire mondiale et invite les citoyens à plus de prudence et au respect des mesures de prévention, conclut le communiqué.

Catégories
A la une

L’Italie placée en quarantaine pour éviter une plus grande propagation du coronavius

De Vintimille à la Sicile, soixante millions d’Italiens priés de rester chez eux. Rome applique des mesures sans précédent dans le monde pour lutter contre l’épidémie.

Par C.C. avec AFP

« Tutti a casa » (tous à la maison), « tout ferme » titre la presse italienne, ce mardi matin. Giuseppe Conte, le chef du gouvernement, a signé un décret sans précédent qui étend à tout le pays des mesures drastiques pour éviter une plus grande propagation du coronavirus (COVIS 19).

L’Italie tout entière deviendra une zone protégée

a-t-il affirmé sur un ton grave. Tous les Italiens devront « éviter les déplacements » sauf pour aller travailler, se ravitailler ou encore pour des soins médicaux. Les rassemblements sont également prohibés.

Depuis dimanche, déjà un quart de la population du nord de la péninsule était confiné.

Ces nouvelles mesures ne prévoient pourtant pas « de limiter les transports publics, afin de garantir la continuité » de l’activité économique « et de permettre aux gens d’aller travailler », a assuré Giuseppe Conte.

L’Italie, membre du G7, devient ainsi le premier pays de la planète à généraliser des mesures aussi draconiennes pour tenter d’enrayer la progression du coronavirus, qui a déjà fait 463 morts et plus de 9.000 cas dans la péninsule.

À l’échelle mondiale, la maladie a déjà tué plus de 4.000 personnes. Le nombre de cas dépasse dorénavant les 113.000 dans 101 pays et territoires, selon un bilan établi lundi à 17H00 GMT par l’AFP. 

Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que la Chine (plus de 80.700 cas) était « en train de maîtriser l’épidémie », elle a parallèlement averti lundi que « la menace d’une pandémie » était « devenue très réelle », jugeant toutefois qu’elle pourrait « être contrôlée ». 

En France, le nombre de contaminations est porté à 1400 personnes, dont depuis lundi le ministre de la Culture Franck Riester. La France, cinquième pays le plus atteint. Dans notre pays, le COVID 19 a fait au moins 25 victimes.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/italie-placee-quarantaine-eviter-plus-grande-propagation-du-coronavius-1797362.html