Catégories
A la une

L’armée saisit une importante quantité d’armes et de munitions…Détails

L’armée saisit une importante quantité d’armes et de munitions…Détails

Des unités de l’armée nationale ont pu intercepter des contrebandiers et les arrêter au terme d’une intervention pour laquelle une unité militaire terrestre et un avion militaire ont été déployés.

Un communiqué de l’armée dont une copie est parvenue à l’AMI, précise que l’unité militaire a pu, après un suivi minutieux, arrêter les membres de la bande, confisquer des voitures et des munitions et découvrir des stocks de ravitaillement.

Voici le texte intégral du communiqué de l’armée :

« Sur la base des informations sur l’intention d’un groupe de contrebandiers à bord de trois véhicules de traverser la partie nord du territoire mauritanien en direction de la partie orientale du territoire malien, une opération de suivi et de surveillance des pirates a été engagée dans la matinée du lundi 11 février 2020. Celle-ci a permis de découvrir que des éléments provenant du Mali sont à l’attente des contrebandiers sur les frontières mauritano-maliennes. Aussitôt des unités de l’armée se sont déplacées simultanément du nord et du sud en direction du point supposé de rencontre des deux parties : pirates et accueillants.

Après un suivi précis et déterminant, l’un de nos avions militaires a attaqué la cible et par la suite des unités terrestres sont intervenues, ont investi le lieu, arrêté les suspects et saisi les munitions et équipements qui étaient en leur possession.

Cette opération a eu les résultats suivants :

• Arrestation de 6 contrebandiers ;

• Saisie de 2 véhicules, type Land Cruiser ;

• Destruction d’une voiture, type Land Cruiser ;

• Confiscation de deux mitrailleuses PKMS ;

• Destruction de deux mitrailleuses PKMS ;

• Confiscation de deux Kalachnikovs ;

• Confiscation de 3000 balles;

• Saisie de 2 Kalachnikovs Warehouse Packed (60 rounds);

• Saisie d’un dispositif Thuraya ;

• Saisie d’une Mini radio Motorola ;

• Saisie de 3 barils de 200 litres d’essence chacun ;

• Saisie d’un kg de drogue ».

Catégories
A la une

Saisie de munitions au Sénégal : un militaire cité

Saisie de munitions – Le quotidien L’Observateur rapportait récemment la saisie d’une quantité importante de munitions de guerre dans la nuit du 26 au 27 octobre à Pire dans le département de Tivaoune.

Les munitions au nombre de 3900 destinées selon la même source à un groupe armé de la Mauritanie étaient transportées à bord d’un véhicule de type Mercedes. Des personnes de nationalité mauritaniennes et sénégalaises seraient impliquées dans ce trafic de munitions.

Un élément de l’armée cité

Selon les informations reçues les munitions étaient souvent soutirées des dépôts de l’armée sénégalaise puis elles étaient acheminées vers la Mauritanie via Rosso. Maky Talla Ndiaye, le chauffeur âgé de 32 ans aurait livré aux enquêteurs le nom de Ahmed Ndiaye chauffeur également établi à Rosso ainsi que celui du jeune soldat sénégalais B.Sangharé en service au camp militaire Lemonnier de Dakar.

Le quotidien L’Observateur rapportait récemment la saisie d’une quantité importante de munitions de guerre dans la nuit du 26 au 27 octobre à Pire dans le département de Tivaoune. Les munitions au nombre de 3900 destinées selon la même source à un groupe armé de la Mauritanie étaient transportées à bord d’un véhicule de type Mercedes. Des personnes de nationalité mauritaniennes et sénégalaises seraient impliquées dans ce trafic de munitions.

Un élément de l’armée cité

Selon les informations reçues les munitions étaient souvent soutirées des dépôts de l’armée sénégalaise puis elles étaient acheminées vers la Mauritanie via Rosso. Maky Talla Ndiaye, le chauffeur âgé de 32 ans aurait livré aux enquêteurs le nom de Ahmed Ndiaye chauffeur également établi à Rosso ainsi que celui du jeune soldat sénégalais B.Sangharé en service au camp militaire Lemonnier de Dakar.

Un ancien réseau de trafic de munitions

Selon les déclarations du chauffeur aux éléments de la gendarmerie, cette opération n’était pas la première. Ce dernier avoue avoir convoyé à maintes reprises des munitions destinées à un groupe armé non encore identifié qui se trouve en Mauritanie. L’enquête suit son cours et de prochaines arrestations de personnes citées par le conducteur pourraient apporter de nouveaux éléments de réponse dans cette affaire.

La Nouvelle Tribune