Catégories
Economie

L’Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Nigéria parmi les plus durement touchés par le Covid-19 et la chute des prix du pétrole

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Nigéria parmi les plus durement touchés par le Covid-19 et la chute des prix du pétrole

La Chambre africaine de l’énergie analyse les pays africains les plus vulnérables au milieu de la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 31 mars 2020/ — L’Angola révise le budget national et suspend le CAPEX ; Le premier développement pétrolier du Sénégal est confronté à des problèmes de financement ; Le Nigeria s’apprête à subir une perte de revenus importante ; Les analystes prévoient que le Ghana n’obtiendra que la moitié de ses revenus prévus ; Le Cameroun peut s’attendre à une baisse de 3% de la croissance économique.

Catégories
A la une

Coronavirus – Sénégal : 142 cas ont été déclarés positifs, dont 27 guéris et 115 encore sous traitement

COMMUNIQUE DE PRESSE

Coronavirus – Sénégal : 142 cas ont été déclarés positifs, dont 27 guéris et 115 encore sous traitement

DAKAR, Sénégal, 29 mars 2020/ — Ce Dimanche 29 Mars 2020, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a reçu les résultats des examens virologiques ci-dessous :

– sur 151 tests réalisés, 12 sont revenus positifs. 11 s’agit de :

Catégories
A la une

L’opposition Au Palais :Macky En 2020 Comme DIOUF En 89

Tous les leaders de l’opposition invités ont répondu à l’appel du chef de l’Etat qui a déclaré la guerre au Covid-19. Et tous, ont réaffirmé leur engagement à se battre aux côtés de Macky Sall pour gagner cette guerre.

L’opposition parlementaire a décidé de faire bloc autour du président de la République qui a déclaré la guerre au coronavirus. Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Pape Diop, Mamadou Lamine Diallo, Issa Sall, Pape Diop, Cheikh Bara Dolly Mbacké, Mansour Sy Djamil, etc se sont entretenus, hier, avec le chef de l’Etat, au palais de la République. Ils ont été reçus séparément, mais tous les entretiens avec Macky Sall ont porté sur la pandémie du coronavirus et des mesures prises pour tenter de l’endiguer. Et tous les opposants ont exprimé leur désir de se battre aux côtés de Macky Sall pour gagner cette guerre. C’est dire que le coronavirus est en train de réussir ce que Macky Sall cherche depuis des années, rassembler toute l’opposition autour d’une question. Il n’a jamais réussi à le faire ni avec son dialogue politique encore moins avec son dialogue national. En effet, toute l’opposition, sans exception, même ceux qui boycottent le dialogue national comme Idrissa Seck, Ousmane Sonko, le Pds, Mamadou Lamine Diallo, etc ont répondu à son appel pour bouter le coronavirus hors du pays.

Une union sacrée autour du président de la République qui ressemble à bien des égards à la situation de 1989 et la crise entre le Sénégal et la Mauritanie. Abdou Diouf, le président de la République de l’époque, avait réussi une union autour de sa personne, tous les leaders politiques de l’époque avaient répondu favorablement, ce qui avait abouti à la formation d’un gouvernement de majorité présidentielle élargie avec l’entrée au gouvernement des opposants. Abdoulaye Wade, alors chef de l’opposition, devint ministre d’État auprès du président de la République, Amath Dansokho ministre de l’Habitat,  Jean Paul Dias, ministre de l’intégration ouest-africaine et Ousmane Ngom à la Santé. Ce gouvernement avait permis à Diouf de faire d’une pierre deux coups : s’assurer le soutien de l’opposition dans la crise avec le voisin du nord mais et surtout mettre fin à la contestation et les violences nées de l’élection présidentielle de 1988 fortement contestée par Wade qui revendiquait la victoire. Mais il est très peu probable que ces audiences débouchent sur la formation d’un gouvernement d’union nationale. Et pour cause, Macky Sall est théoriquement à son deuxième et dernier mandat par conséquent, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Khalifa Sall, Karim Wade, etc n’ont aucun intérêt à compromettre leurs chances en entrant dans gouvernement en fin de règne.

«Nous avons dit au Président notre volonté de l’accompagner dans cette guerre», déclare Malick Gakou, le leader du Grand parti. «J’ai dit au Président Macky Sall que nous adhérons totalement aux mesures qu’il a prises», affirme Issa Sall du Pur après sa rencontre avec Macky Sall. «L’appel du président de la République à tous les Sénégalais sans exception parce que la maladie concerne tout le monde. On n’a pas de vaccin et les mesures prises sont préventives. Nous devons donc travailler ensemble pour combattre cette maladie. Nous pensons aussi à nos parents de la diaspora et nous sommes satisfaits des mesures prises les concernant parce qu’ils envoient de l’argent à leurs parents restés au Sénégal», déclare Idrissa Seck.

«Nous disons notre soutien à ceux qui sont dans les liens de la détention parce que ce sont des lieux où la mobilité est réduite. Dire aussi que si c’est le pays, nous dépassons un certain nombre de contingences pour être plus efficace dans la lutte. J’invite aussi à beaucoup d’unité, à plus de responsabilité, à plus d’unité à un changement de comportement dans nos actes. Aujourd’hui, c’est l’individu qui est touché et c’est presque toute la machine économique qui est à terre. Nous voulons aussi féliciter le gouvernement pour les mesures prises et lui assurer de notre soutien parce que c’est tous ensemble que nous pourrons venir à bout du coronavirus», déclare Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar. «J’ai répondu à cette invitation, parce que nous considérons que les moments que nous vivons sont particulièrement graves et qu’ils doivent appeler chacun de nous au sens de la responsabilité et surtout au dépassement par rapport aux convictions que chacun de nous peut avoir. L’Etat a la prérogative et la priorité de la gestion de cette crise, mais c’est une crise qui interpelle tous les Sénégalais. Et donc, nous n’avons pas attendu cette audience pour donner notre point et considérer que les mesures prises jusqu’ici allaient dans le bon sens. C’étaient les mesures qu’il fallait prendre. Notre seule présence ici suffit à démontrer que l’heure est grave et c’est pourquoi nous continuons à lancer un appel aux Sénégalais à rester vigilants et surtout à suivre strictement les consignes données parce qu’elles sont faites pour leur bien. Il s’agit de sauver des vies, ce n’est pas un jeu. Aujourd’hui, on voit des milliers de morts partout à travers le monde et tout le monde est exposé à cette maladie. Il est donc important que tous les Sénégalais le comprennent», affirme pour sa part Ousmane Sonko, le leader de Pastef.

Charles Gaïky DIENE

Wal Fadjri

Catégories
A la une

Coronavirus – Sénégal : Communique N°24

COMMUNIQUE DE PRESSE

Coronavirus – Sénégal : Communique N°24A ce jour, 99 cas ont été déclarés positifs, dont 09 guéris et 90 encore sous traitement

DAKAR, Sénégal, 26 mars 2020/ — Ce Mercredi 25 Mars 2020, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a reçu les résultats des examens virologiques ci-dessous :

Sur 142 tests réalisés, 13 sont revenus positifs. Il s’agit de :

05 cas importés ;08 cas contacts suivis;
01 patient hospitalisé au service des maladies infectieuses et tropicales de Fann a été contrôlé négatif, donc déclaré guéri. Sa sortie devrait survenir dans les heures qui suivent.

L’état de santé des patients hospitalisés à Dakar, Touba, et à Ziguinchor est stable.

A ce jour, 99 cas ont été déclarés positifs, dont 09 guéris et 90 encore sous traitement.

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale renouvelle à la population son appel au respect strict des mesures de prévention individuelle et collective.

Distribué par APO Group pour Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal.
SOURCE
Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal
Contenu multimédia
Télécharger le logo

Catégories
A la une

A la différence de son prédécesseur Aziz, Ghazouani entretient de bonnes relations avec le président sénégalais

Contrairement à son prédécesseur Mohamed Ould Abdelaziz, le président mauritanien entretient de bonnes relations avec son homologue sénégalais.

A la différence de son prédécesseur Aziz, Ghazouani entretient de  bonnes relations avec le président sénégalais
A la différence de son prédécesseur Aziz, Ghazouani entretient de bonnes relations avec le président sénégalais

Du 17 au 18 février, le président sénégalais Macky Sall était en visite officielle à Nouakchott. Après le dîner d’État offert le 17, il a passé la nuit dans la maison d’hôtes de la présidence avant de s’entretenir avec son homologue mauritanien Mohamed Ould Ghazouani.

article réservé aux abonnées de JA

Catégories
A la une

Macky Sall appelle le patronat mauritanien à booster l’intégration économique régionale

Macky Sall appelle le patronat mauritanien à booster l'intégration économique régionale
Macky Sall appelle le patronat mauritanien à booster l’intégration économique régionale

Le Président sénégalais, Monsieur Macky Sall, a reçu, mardi, dans sa résidence à Nouakchott, le président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM), M. Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed.

Au cours de cette rencontre, le président sénégalais a fait part de sa joie de se trouver en Mauritanie et s’est félicité des relations profondes existant entre le Sénégal et la Mauritanie tout en espérant que les hommes d’affaires des deux pays accompagnent les efforts des pouvoirs publics visant plus de complémentarité et d’intégration économique.

A son tour, le président de l’UNPM a présenté en exposé détaillé sur l’Union Nationale du Patronat Mauritanien, sur les efforts entrepris dans le domaine de la promotion du secteur privé et sur le renforcement des échanges commerciaux entre les hommes d’affaires des deux pays, louant les efforts des pouvoirs publics en Mauritanie dans l’appui et la promotion du secteur privé et dont le dernier acte est l’annonce de la création du Conseil supérieur de l’investissement (CSIM).

Le président de l’UNPM a également appelé à l’appui de la complémentarité et des échanges entre les hommes d’affaires des deux pays et au soutien des potentialités locales à la lumière des découvertes gazières partagées du champ Grand –Tortue Ahmeyim et des perspectives prometteuses qu’elles ouvrent au secteur privé.

Le président de l’UNPM a demandé au Président Macky Sall d’accorder davantage d’intérêt aux hommes d’affaires mauritaniens en République du Sénégal et de résoudre les problèmes auxquels ils peuvent être confrontés.

Le Président de la République du Sénégal s’est engagé a œuvré à la satisfaction des attentes des hommes d’affaires mauritaniens au Sénégal et à l’appui du secteur privé dans les deux pays, indiquant que les partenariats du secteur privé des deux pays seront les premiers bénéficiaires des projets qui seront entrepris dans le domaine du Gaz.

A la fin de la rencontre, le président sénégalais a adressé une invitation officielle aux hommes d’affaires mauritaniens pour visiter le Sénégal et pour discuter sur les différents dossiers liés au renforcement de la coopération entre les hommes d’affaires des deux pays en vue d’identifier les opportunités d’échanges commerciaux.

Catégories
A la une

5 projets d’accords traduisant la ferme volonté de renforcer la coopération multifactorielle…

5 projets d'accords traduisant la ferme volonté de renforcer la  coopération multifactorielle...
5 projets d’accords traduisant la ferme volonté de renforcer la coopération multifactorielle…

C’est officiellement parti pour un nouvel élan de coopération bilatérale entre la Mauritanie et le Sénégal. Les deux pays frontaliers ont officiellement paraphé, ce mardi, 5 projets d’accord portant respectivement  sur :

 –  Une Convention régissant le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction  du pont de Rosso signé par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais  de l’extérieur, Amadou Bâ.

 – Un Protocole d’accord dans le domaine des télécommunications, de la communication et des postes signé par Ndèye Tické Ndiaye Diop, ministre de l’économie maritime et des télécommunications.

– Un autre Protocole d’accord dans le domaine de l’agriculture signé par le ministre Amadou Ba.

– Un Accord de coopération sur l’initiative « Clean gaz » pour la réduction de l’empreinte  carbone de l’exploitation des ressources gazières à travers l’utilisation des énergies propres paraphé par Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Énergies.

– Et enfin un Arrangement technique relatif à l’organisation  de patrouilles d’exercices  communs entre les deux marines nationales, signé par Amadou Bâ.

Arrivé hier à la tête d’une forte délégation à Nouakchott, le Président Macky Sall a été chaleureusement  accueilli par son homologue Mauritanien Ghazouani qui lui a offert un dîner, avant d’avoir un tête-à-tête avec lui.


Dakaractu

5 projets d'accords traduisant la ferme volonté de renforcer la  coopération multifactorielle...
5 projets d’accords traduisant la ferme volonté de renforcer la coopération multifactorielle…
Catégories
A la une

Macky Sall à Nouakchott: les relations mauritano-sénégalaises optimisées

Macky Sall à Nouakchott: les relations mauritano-sénégalaises optimisées

Nouakchott,  18/02/2020 La Mauritanie et le Sénégal viennent de réaffirmer à nouveau leur détermination à poursuivre le renforcement de leurs relations bilatérales et à persévérer sur la voie du dialogue et de la concertation sur les différentes questions d’intérêt commun.

C’est ce qui ressort du communiqué conjoint, rendu public ce mardi à Nouakchott, en présence du Président de la République M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et de son homologue sénégalais, au terme de la visite officielle que le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, a effectué en Mauritanie, les 17 et 18 février 2020.

Voici le texte intégral du communiqué conjoint :

« A l’invitation de son frère et ami, du Président de la république, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, Son Excellence Macky Sall, Président de la République du Sénégal, a effectué, du 17 au 18 février 2020, une visite de Travail et d’Amitié en Mauritanie, à la tête d’une importante délégation comprenant plusieurs ministres et hauts fonctionnaires.

Cette visite, qui s’inscrit dans la continuité des relations séculaires d’amitié confiante et de coopération multiforme entre les deux pays, traduit la volonté de concertation et de dialogue permanents entre les deux Présidents, et vise à solidifier et enraciner davantage les liens historiques et de fraternité qui unissent les peuples mauritanien et sénégalais.

Au cours de cette visite, les deux Présidents ont eu des entretiens en tête-à-tête, et en séance élargie, sur le renforcement des relations bilatérales, ainsi que sur des questions d’intérêt commun, au plan régional, continental et international.

Le Président Macky Sall a remercié le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani pour avoir bien voulu rehausser de sa présence le Forum international de Dakar sur la Paix et la sécurité en Afrique, tenu les 18 et 19 novembre 2019.

A son tour, le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a remercié le Président Macky Sall pour le succès de ce Forum qui est devenu un rendez-vous majeur sur les questions de paix et de sécurité sur le Continent.

Ces entretiens, élargis par la suite aux deux délégations, ont été marqués par une parfaite convergence de vues sur l’ensemble des sujets abordés.

SEM. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM. Président Macky Sall se sont félicités de l’excellence des relations de fraternité, d’amitié et de bon voisinage existant entre les deux pays. Ils ont, à cet égard, réaffirmé leur volonté de tout mettre en œuvre afin de les développer et de les renforcer davantage dans l’intérêt des deux peuples frères.

Les deux Présidents ont passé en revue les différents domaines de coopération entre les deux pays. Ils ont particulièrement insisté sur la nécessité d’approfondir la collaboration entre les deux Gouvernements, afin de prévenir et de lutter plus efficacement contre la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes, en particulier le terrorisme, l’extrémisme violent, la migration clandestine, le trafic illicite d’armes et de drogue, ainsi que le blanchiment d’argent.

Dans le domaine de l’énergie, les deux Présidents ont salué les efforts concertés entre les deux pays en vue de développer la coopération dans ce secteur, et exprimé leur volonté commune de les poursuivre, en les intensifiant.

Les deux Chefs d’État ont aussi invité les deux gouvernements à consolider la coopération en matière de recherche géologique et hydrogéologique. Dans le contexte des changements climatiques, ils ont appelé à revisiter les résultats géologiques obtenus, en collaboration avec les universités et les centres de recherche des deux pays. Ils ont, par ailleurs, invité les deux gouvernements à renforcer leur collaboration en matière de valorisation des substances utiles, aussi bien pour la construction qu’à d’autres fins.

En matière de pêche, SEM Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM Macky Sall ont abordé les questions liées aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques. Ils ont donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’Economie maritime à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération bilatérale dans ce secteur.

S’agissant du secteur de l’élevage, les deux Chefs d’État ont salué l’étroite collaboration entre les deux gouvernements, notamment dans le cadre du protocole d’accord règlementant la transhumance transfrontalière du bétail. En vue de l’approvisionnement adéquat du marché sénégalais en moutons de Tabaski, ils ont engagé leurs deux gouvernements à initier des concertations sur la commercialisation du bétail, y compris 45 jours après la Tabaski.

Les deux présidents ont également donné des instructions à leurs gouvernements respectifs afin que soit mis en place un groupe de suivi de la mise en œuvre des accords signés dans ce domaine entre les deux pays.

Les deux Chefs d’État ont assisté à la signature d’un communiqué conjoint et de six (06) accords en matière de pêche, d’agriculture, d’énergie, de télécommunications, de sécurité et de fiscalité.

En outre, les deux présidents ont réaffirmé leur attachement à l’Organisation pour la Mise en œuvre du fleuve Sénégal (OMVS), fondé sur le principe d’une gestion équitable et solidaire du bassin du fleuve Sénégal, qui constitue un modèle de coopération réussi.

Compte tenu de l’importance stratégique des eaux souterraines partagées, les deux Chefs d’État se sont réjouis des premières initiatives prises dans le cadre de la gestion concertée et durable du bassin aquifère sénégalo-mauritanien (BASM) qui regroupe la Gambie, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal. Á cet égard, ils ont engagés les deux gouvernements à poursuivre leurs efforts, en rapport avec les autres parties, en vue de réaliser les objectifs convenus.

Les deux Présidents ont, par ailleurs, insisté sur le rôle stratégique du Comité Inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CiLSS) et l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte dans la lutte contre la désertification au Sahel, tout comme sur l’importance de la transhumance et du commerce de bétail entre les deux pays.

Sur le plan régional, continental et international, SEM. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM. Macky Sall ont insisté sur la nécessité de mettre en place une large coalition continentale et internationale pour éradiquer le terrorisme et l’extrémisme violent, en Afrique, particulièrement au Sahel et en Libye. Sur le plan économique, ils ont réitéré leur volonté commune d’œuvrer à la réussite de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), et plus globalement, la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

En ce qui concerne la question palestinienne, les deux présidents ont réaffirmé leur soutien résolu à une solution pacifique , juste et durable du conflit sur la base des principes du droit international énoncés dans toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies pour la création d’un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale.

Abordant les questions multilatérales, les deux présidents ont, en particulier, réitéré la nécessité d’une réforme globale du système des Nations Unies, y compris le Conseil de Sécurité, de façon à assurer la représentation équitable de tous les États membres, et refléter la réalité géopolitique actuelle. Ils ont, à cet égard, réaffirmé leur attachement à la position africaine commune exprimée dans le Consensus d’Ezulwini.

Au terme de sa visite de Travail et d’Amitié en République Islamique de Mauritanie, Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall a exprimé ses vifs remerciements et sa profonde gratitude à son frère, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, au Gouvernement et au Peuple mauritaniens, pour l’accueil chaleureux et fraternel et l’hospitalité généreuse qui lui ont été réservés, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall a adressé une invitation à son frère et ami, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour effectuer une visite officielle en République du Sénégal. Cette invitation a été acceptée avec un grand plaisir, et la date de la visite sera fixée par voie diplomatique.

Fait à Nouakchott, le 18 février 2020, en deux versions, en langues arabe et françaises, les deux textes faisant également foi. »

Pour le Gouvernement de la République Pour le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie du Sénégal SEM. Ismaël Ould Cheikh Ahmed SEM. Amadou Ba Ministre des Affaires étrangères, Ministre des Affaires étrangères de la Coopération et des Sénégalais de l’Extérieu et des Mauritaniens de l’Extérieur

Catégories
A la une

Ghazouani réserve un accueil riche en couleurs à son homologue sénégalais

Son Excellence M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal est arrivé ce lundi après-midi à Nouakchott pour une visite officielle de deux jours.

Ghazouani réserve un accueil riche en couleurs à son homologue sénégalais
Ghazouani réserve un accueil riche en couleurs à son homologue sénégalais

A son arrivée à l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsi, il a été accueilli par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, entouré du Premier ministre M. Ismail Bedde Cheikh Sidiya, le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, la ministre conseillère à la Présidence de la République, le directeur de Cabinet du Président de la République, les Chefs d’état-major des Forces armées et de sécurité, le chef d’état-major particulier du Président de la République, le wali de Nouakchott-Ouest et de l’adjointe à la présidente du Conseil régional de Nouakchott.

Après avoir écouté les hymnes nationaux de la Mauritanie et du Sénégal, et passé en revue des détachements militaires venus présenter les honneurs, le Président sénégalais a salué les membres du gouvernement mauritanien et les hautes personnalités présentes à l’accueil, le corps diplomatique et les représentants des organisations internationales accrédités en Mauritanie, et la délégation mauritanienne d’accompagnement.

Les deux présidents ont eu, ensuite, un tête-à-tête au salon d’honneur de l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsi.

Au cours de sa visite en Mauritanie, le Président sénégalais est accompagné d’une importante délégation comprenant notamment MM et Mmes. :

– Amadou Ba, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur

– Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies

– Alioune Ndoye, ministre des pêches et de l’Economie maritime

– Samba Ndiobene Ka, ministre de l’Elevage et des Productions animales

– Sophie Gladima, ministre des Mines et de la Géologie

– Ndèye Tiické Ndiaye Diop, ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications

– Alioune Aïdara Niang, gouverneur de Saint-Louis

– Seydou Gueye, ministre conseiller chargé de la communication

– Oumar Demba Ba, ministre conseiller diplomatique du Président de la République

– Farba Ngom, député à l’Assemblée Nationale

– Jean Antoine Diouf, ambassadeur directeur Afrique et Union Africaine au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur

– Ousmane Ndour, ambassadeur du Sénégal en Mauritanie.

La délégation mauritanienne d’accompagnement est composée de MM. Et Mmes :

– Dr Coumba Ba, ministre conseillère à la Présidence de la République

– Ismail Ould Cheikh Ahmed, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur

– Mohamed Abdel Vettah, ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines

– Nany Ould Chrougha, ministre des Pêches et de l’Economie maritime

– Dy Ould Zein, ministre du développement rural

– Dr Sidi Ould Salem, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication

– Naha Mint Mouknass, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement

– Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, directeur de Cabinet du Président de la République

– Moulaye Ould Moulaye Brahim, wali du Trarza

– Ahmed Bah dit Hmeida, conseiller à la Présidence de la République

– Abdel Vettah Ould Mohamed Lemana, conseiller à la Présidence de la République

– Dr Izidbih Mohamed Mahmoud, conseiller diplomatique à la Présidence de la République

– Ahmed Boubacar Bahine, chargé de mission à la Présidence de la République

– Salka Mint Bilal Yemar, chargée de mission à la Présidence de la République

– Mohamed Lemine Ould Eby Ould Cheikh El Hadrami, chargé de mission à la Présidence de la République

– Oumar Gueye, chargé de mission à la Présidence de la République

– Harouna Traouré, chargé de mission à la Présidence de la République

– Sidi Baba Ould Lehah, député à l’Assemblée Nationale

– Mohamed El Hanchi Ould El Kettab, directeur des Affaires africaines au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur

Ghazouani réserve un accueil riche en couleurs à son homologue sénégalais
Catégories
A la une

Le président sénégalais souhaite voir la production des premiers mètres cubes de gaz démarre en 2022 (médias)

Le président sénégalais, Macky Sall, a souhaité que la production des premiers mètres cubes de gaz démarre en 2022 et des premiers barils de pétrole en 2023, à partir des gisements découverts au Sénégal, a rapporté jeudi l’Agence de presse sénégalaise (APS).

« Pour moi, le first gaz en 2022 est fondamental, tout comme le first oil en 2023. Il faut que les procédures administratives suivent l’évolution de ces différents chantiers », a-t-il déclaré à l’ouverture mercredi du quatrième sommet du bassin sédimentaire MSGBC, commun à la Gambie, à la Guinée, à la Guinée-Bissau, à la Mauritanie et au Sénégal.

Plusieurs découvertes de gaz et de pétrole ont été faites au large des eaux sénégalaises et à la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie.

Le président sénégalais a demandé à la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), à la COS-PETROGAZ et au ministère de l’Energie d’adopter les nouvelles procédures administratives dans le cadre de l’exploitation pétrolière et gazière.

Le président Sall a rappelé l’adoption d’une stratégie du gaz naturel dans la politique nationale de mix-énergétique, ajoutant que son gouvernement s’attèle à l’élaboration d’un plan directeur consacré à l’utilisation du gaz et du pétrole.

Le président sénégalais a annoncé qu’il compte doter son pays d’une loi sur le partage des revenus tirées de l’exploitation du gaz et du pétrole. « Cette loi doit encadrer l’utilisation de ces ressources financières et consacrer une part aux générations futures », a-t-il précisé.

Il a indiqué que le bassin sédimentaire MSGBC est loin d’avoir livré tout son potentiel.

Source: Agence de presse Xinhua