Tawassoul vulgarise son document politique

tawassoul document reforme 2020 e1614768896585
tawassoul document reforme 2020 e1614768896585

Dans le cadre de la vulgarisation médiatique du document politique du parti Tawassoul dénommé «Notre vision de la réforme pour un changement consensuel», monsieur Oumar M’baye a été l’invité de l’émission politique Njewdtidene à la radio Kobonni, ce samedi 05 décembre 2020.

Pour commencer, il a invité l’ensemble de la population mauritanienne à respecter les mesures barrières instaurées par le gouvernement. Par contre, il a jugé insuffisantes les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement durant la première vague.

Selon lui, la gestion de la crise covid connait beaucoup de manquements à titre d’exemple la désertion des hôpitaux par le personnel de santé, l’absence de soutien financier en faveur des couches vulnérables et le manque de transparence dans le ciblage et la distribution d’aides destinées à la population.

Contribution de Tawassoul dans la lutte contre la pandémie

Répondant à la question de savoir comment le parti Tawassoul a participé à la gestion de la crise sanitaire durant la première vague, le membre du bureau exécutif a rappelé certaines activités menées par la cellule de crise du parti. La mise en place d’une cellule de crise qui a supervisé un ensemble d’opérations pour lutter contre la propagation de l’épidémie et minimiser les effets néfastes des mesures barrières imposées par le gouvernement.

En effet, plusieurs sections du parti on organisé des campagnes de sensibilisations et de distribution des produits d’hygiène. Des dons ont été distribués au siège central et dans plusieurs moughataas du parti, en faveur des familles nécessiteuses.

« Le parti a apporté son soutien mais il appartient au gouvernement de protéger les populations car c’est lui qui a les moyens », souligne-t-il. En plus, Tawassoul est membre de la commission covid qui réunit les partis représentés au parlement.

C’est un document de dix pages qui explique la position du parti par rapport à la situation actuelle du pays

Le membre du bureau exécutif explique que ce type de document est une tradition à Tawassoul. Selon ses propos, le parti avait rédigé un document similaire à l’endroit du régime de Aziz, après une période de grâce qui lui avait été accordée. Aaucun changement n’avait vu le jour.

De même avec le régime de Ghazwani, depuis son arrivée au pouvoir, il n’ya pas de grands avancements sur les plans économiques, politique, social et l’unité nationale. C’est devant cette situation que nous voulons pousser le régime à poser ses actions concrètes à travers ce document.

C’est un document de dix pages disponible au siège du parti et en ligne, il y est expliqué la position et la vision du parti sur la situation actuelle du pays. En substance, le document souligne qu’après une année et plus d’exercice de pouvoir, rien n’est encore fait, des problèmes sérieux persistent : le recensement biométrique, le passif humanitaire, les prix des denrées de première nécessité.

Le document fait un diagnostic dans lequel il attire l’attention, sur la situation du pays ; le chômage, le prix des denrées alimentaires, la dégradation des services publics tels que la santé, l’éducation, la sécurité, entres autres. Nous avons également appelé à un dialogue inclusif national, pour régler les problèmes du pays. En plus, le dossier de la corruption n’avance pas, au contraire des personnes citées dans le rapport de la commission d’enquête parlementaire occupent des postes clés dans le gouvernement et l’administration.

Le document a également attiré l’attention sur le statut du chef de fil de l’opposition qui doit être consulté par le gouvernement, il a le rôle de surveiller l’action du gouvernement, mais le régime ne lui donne pas ce droit comme il se doit.

Commission de communication de Tawassoul

Publié le
Catégorisé comme Mauritanie