Tentative de coup d’Etat au Niger – Deutsche Welle

Tentative de coup d’Etat au Niger. Des tirs à l’arme lourde ont retenti très tôt ce matin, à Niamey, vers la présidence et les quartiers environnants. La situation serait redevenue calme.

Soldat nigerien en patrouille à la frontière avec le Nigeria

Selon notre correspondant à Niamey, au Niger, des tirs à l’arme lourde ont retenti vers 3h00 du matin vers la Présidence et les autres quartiers du centre-ville mais la situation est redevenue calme par la suite.

Des arrestations

Aux dernières nouvelles, des militaires ont été arrêtés après une « tentative de coup d’Etat » dans la nuit de mardi et mercredi et « la situation est sous contrôle », selon une source sécuritaire.

« Il y a eu des arrestations parmi les quelques éléments de l’armée qui sont à l’origine de cette tentative de coup d’Etat. Ce groupe de militaires n’a pas pu s’approcher du palais présidentiel lorsque la Garde présidentielle a riposté », a indiqué cette source en affirmant que la situation était « sous contrôle ».

Les populations vaquent ce matin à leurs occupations, le trafic automobile est normale et la radio nationale émet comme d’habitude selon notre correspondant, Mahamadou Abdoulkarim, que nous avons joint ce matin.

Ces tirs interviennent à la veille de l’intronisation prévue vendredi, à Niamey, du nouveau président élu, Mohamed Bazoum, très proche du chef de l’Etat sortant Mahamadou Issoufou.

Son rival, l’ex-président Mahamane Ousmane, conteste les résultats du scrutin présidentiel du 21 février et revendique la victoire. Il a appelé à des « marches pacifiques » dans tout le pays.

Dans la capitale Niamey, la marche prévue ce mercredi, par l’opposition, a été interdite par les autorités.

L’histoire du Niger est jalonnée par les coups d’Etat. Le dernier date de février 2010 et avait renversé le président Mamadou Tandja.

Deutsche Welle