Tunisie : le PM tunisien ne compte pas démissionner, selon un député

hichem mechichi
hichem mechichi

Le PM tunisien, Hichem Mechichi, « ne compte pas démissionner » sur fond de conflit avec le président de la République, a confirmé vendredi le président du bloc parlementaire du parti Qalb Tounes (Coeur de Tunisie), Oussama Khelifi, l’un des deux principaux partis qui soutiennent l’actuel gouvernement.

Dans une déclaration, citée par l’agence de presse officielle tunisienne (TAP), le député a assuré que M. Mechichi avait manifesté sa détermination à préserver son poste à l’issue de sa rencontre avec les représentants des partis politiques qui composent sa « ceinture parlementaire ».

Oussama Khelifi a, par ailleurs, insisté sur la détermination de M. Mechichi « à servir le pays et aller de l’avant sur la voie de structuration de son équipe gouvernementale dans le but de parachever les réformes nécessaires ».

« Le chef du gouvernement a affirmé qu’il est un soldat de l’Etat, qui ne fuit guère le champ de bataille », a déclaré le député de Qalb Tounes.

D’après lui, M. Mechichi avait adressé une correspondance à la présidence de la République afin d’espérer avoir des éclaircissements concernant les ministres soupçonnés de corruption ou encore de conflits d’intérêts.

La rencontre du Premier ministre avec les composantes de sa ceinture politique, survient au milieu d’une crise politique, juridique et constitutionnelle entre les deux sommets du pouvoir exécutif, dont les étincelles furent déclenchées au lendemain d’un vote de confiance accordé à onze ministres proposés par Hichem Mechichi dans un remaniement ministériel, annoncé le 16 janvier dernier.

Le président Kaïs Saïed a refusé de recevoir les nouveaux ministres pour prêter serment sous réserves portant sur la constitutionnalité du remaniement ainsi que des soupçons de corruption et de conflits d’intérêts.

Source: Agence de presse Xinhua