Un syndicat espagnol réclame de l’Espagne une position ‘’digne’’ en faveur du peuple sahraoui

Un syndicat espagnol réclame de l’Espagne une position ‘’digne’’ en faveur du peuple sahraoui

Un syndicat espagnol réclame de l’Espagne une position ‘’digne’’ en faveur du peuple sahraoui

Madrid, 30 Déc 2020 (SPS) L’Union générale des travailleurs en Espagne (UGT) a appelé, mardi le gouvernement espagnol de rompre avec son attitude ‘’indigne’’ dans le processus de décolonisation du Sahara occidental et ‘’d’assumer ses responsabilités historiques appuyé par le droit international’’.

UGT a souligné dans un communiqué rendu public, ‘’le paradoxe de l’Etat espagnol faisant l’éloge de son caractère démocratique et sa défense des droits de l’Homme, alors qu’il renonce à défendre ces principes basiques quand il s’agit du Sahara occidental’’.

Pour le syndicat espagnol ‘’le rôle de l’Espagne est fondamental en tant que puissance administrative de territoire du Sahara occidental et au regard des liens historiques, politiques et sociale avec cette ancienne colonie. Lamentablement, l’attitude du gouvernement et la majorité de l’opposition espagnole, très intéressés dans d’autres cas à la question du droits international, ils affichent un désintérêt volontaire basé sur des calculs géopolitiques en omettant les droits du peuple sahraoui’’.

A cet égard UGT, réclame un consensus et insiste auprès de ‘’l’opposition conservatrice et ultra-conservatrice au Parlement devraient éclairer leur schizophrénie et de rompre avec leur position lâche dans un problème qui requière de la volonté et du patriotisme dont ils se vantent toujours’’.

‘’La politique étrangère de l’Espagne (démontrant son succès dans d’autres questions par rapport aux mandats précédents) ne devrait pas s’effacer devant les menaces supposées du Maroc dans différents domaines’’, ajoute le communiqué, condamnant les actions de chantages du régime d’occupation marocain envers les pays voisins.

Sur le plan international et en rappelant le cadre clair concernant les droits politiques et économiques du peuple sahraoui dans les territoires du Sahara occidental, UGT regrette que ‘’depuis des décennies, on l’assiste au manquement du respect des droits reconnues au peuple sahraoui par les principaux acteurs internationaux et qui ne bougent pas un petit doigt pour approcher des solutions justes’’.

‘’La situation s’est dégradée récemment depuis l’intrusion illégale des troupes de l’armée d’occupation marocaine dans la zone tampon d’El Guerguerat au sud-ouest du Sahara occidental, et cela n’avait suscité aucune condamnation des grandes puissances ni de l’Espagne, pays responsable de sa colonisation’’, a fustige le communiqué.

Ajoutant que pire encore ‘’le président sortant des Etats-Unis, Donald Trump, avait décidé il y trois semaines de reconnaitre la souveraineté prétendue du Maroc sur le Sahara occidental, en violation des résolutions et du mandat de l’ONU sur ce territoire en attente de décolonisation à travers la tenue d’un référendum d’autodétermination’’.

Enfin, UGT signale que ‘’la plus grande responsabilité incombe au gouvernement de l’Espagne, ce qui rend plus que nécessaire que ce dernier assume l’urgence d’une avancée courageuse dans le processus de décolonisation, en parallèle avec la poursuite des mouvements de solidarité du peuple espagnol avec les sahraouis’’. (SPS)